Le Canadien est toujours à la poursuite de Ryan O’Reilly

Embed from Getty Images

Avec le repêchage qui est passé, on pourrait croire que les chances du Tricolore de faire l’acquisition de Ryan O’Reilly seraient également disparues, mais il semblerait plutôt que ce ne soit pas le cas. Dans un entretien à la radio, Pierre LeBrun a mentionné que le Canadien et les Blues parlaient encore avec les Sabres cette semaine et qu’ils étaient toujours intéressés par Ryan O’Reilly.

Ça suit les informations d’Eric Engels qui a écrit en avant-midi alors que Ryan O’Reilly serait encore la priorité du Canadien pour combler le trou au centre et si ça ne fonctionne pas, ils se tourneront vers Paul Stastny. Engels a ajouté que ces discussions toucheraient maintenant d’autres atouts en termes de prix d’acquisition.

Selon lui, la stratégie de Montréal au repêchage était d’échanger Max Pacioretty aux Islanders en retour d’un de leurs choix de premier tour et d’utiliser ce choix pour convaincre les Sabres. Ça n’a évidemment pas fonctionné quand Oliver Wahlstrom et Noah Dobson ont glissé.

On pourrait croire que Bergevin serait encore tenté de bouger Pacioretty pour un choix de premier tour en 2019 et d’utiliser ce choix pour faire l’acquisition de Ryan O’Reilly, mais les deux joueurs ne sont plus sur la même timeline. Le marché de Pacioretty va probablement se relancer après le 1er juillet alors que JVR aura signé, mais les Sabres ne voudront plus vraiment bouger ROR rendu là parce qu’ils auront payé son 7,5 M$ en bonus de signature. Montréal doit donc trouver une autre stratégie pour faire son acquisition.

C’est quand même un peu rassurant pour Montréal puisque Ryan O’Reilly est un bien meilleur atout, même avec son contrat actuel, que Paul Stastny le sera avec celui qu’il signera au cours des prochains jours. Même s’il coûtera des jeunes atouts, c’est une acquisition qui a beaucoup plus de sens et éventuellement, la transaction de Pacioretty pourrait aider à « remplacer » ces jeunes atouts perdus.

Il reste maintenant à conclure cette transaction puisque Montréal est loin d’être la seule équipe impliquée et que les Blues ont probablement plus d’atouts intéressants à offrir que le Canadien. Il faudra voir laquelle de ces deux équipes aime plus Ryan O’Reilly et si ce prix offert sera suffisant au goût des Sabres.