Le Canadien est sur la liste de Kevin Shattenkirk

Rumeurs

Même si c’est un autre futur agent libre sans restriction des Blues qui a attiré l’attention samedi soir, le gros nom de la prochaine date limite des transactions risque d’être Kevin Shattenkirk. Après avoir perdu plusieurs joueurs pour rien l’an passé, le DG des Blues, Doug Armstrong, ne veut pas revivre cette expérience et il échangera probablement le défenseur pour rentabiliser son atout.

Il va le perdre parce que le défenseur devrait être à la recherche d’un contrat de 7 ans d’une valeur de près de 50 M$ cet été. Plusieurs membres de la communauté de la LNH pensent qu’il signera avec les Rangers de New York, mais selon Nick Kypreos, qui en parlé lors du 2e entracte samedi soir, le défenseur aurait plutôt une liste de 12 équipes avec lesquelles il serait prêt à signer au cours de la saison morte.

Cette liste est importante parce qu’au prix que Kevin Shattenkirk coûtera à la date limite des échanges, l’équipe qui fera son acquisition voudra au moins avoir une chance de le signer (particulièrement avec la possibilité de lui offrir une année supplémentaire sur son contrat).

Kypreos n’a pas défilé toutes les équipes qui y étaient présentes, mais il a noté qu’il y avait 2 formations canadiennes dans ce groupe. Il s’agit des Maple Leafs de Toronto et du Canadien de Montréal. C’est donc dire que techniquement, le Canadien pourrait être dans la course pour ses services au cours des prochaines semaines. On n’a pas vraiment entendu le nom du Tricolore de ce côté jusqu’à maintenant, mais comme Bergevin est à la recherche d’un défenseur mobile et qu’il ne déteste pas frapper un gros coup à ce temps-ci de l’année, ce n’est pas impossible.

Ceci étant dit, c’est assez difficile de concevoir une entente à long terme de Kevin Shattenkirk à Montréal puisque Radulov, Galchenyuk, Beaulieu et Markov (ou son remplaçant) font partie de ceux qui doivent signer de nouveaux contrats cet été et on ne parle même pas de Carey Price, qui pourra signer une prolongation de contrat dès le 1er juillet. Dans cette situation, l’argent disparaît rapidement et c’est difficile de trouver le 7 M$ de Kevin Shattenkirk.

Bref, je ne suis pas prêt à mettre le Canadien au premier rang de cette course. Par contre, on sait au moins que c’est une possibilité et que le joueur aimerait se joindre à l’organisation. Même si ça ne se concrétise pas, c’est un bon signe pour l’orqui a une assez bonne réputation pour avoir la chance de signer le plus gros agent libre de la prochaine cuvée.