Le 1er choix du Canadien serait disponible

Embed from Getty Images

Le Canadien a été le premier sujet discuté dans la chronique Insider Trading de TSN jeudi soir. Pierre LeBrun a clarifié les propos de Marc Bergevin, qui avait avoué à l’Athlétique plus tôt dans la journée que son premier choix au prochain repêchage était disponible.

Pour obtenir le 16e choix de Marc Bergevin, une équipe devra donner un attaquant de top 6 au Tricolore. Pour le moment, selon LeBrun, il n’y a pas de match de ce côté, mais la situation pourrait changer d’ici mardi soir. Ça pourrait aussi changer pendant la première ronde. Ce serait particulièrement le cas si un scénario similaire à l’an passé se déroulerait et qu’un joueur inattendu glissait jusqu’au rang du Canadien.

Ceci étant dit, si on peut lire entre les lignes, ça semble être plus probable que le Tricolore parle au 16e rang plutôt qu’il y ait une transaction même si Bergevin est certainement ouvert à l’idée.

Pour sa part, Darren Dreger a parlé d’Oliver Ekman-Larsson, qui a donné une liste de deux destinations aux Coyotes; Vancouver et Boston. Ça limite pas mal le pouvoir de négociation de l’Arizona, qui devra retenir une partie du salaire dans la transaction ou ramasser un contrat pour ramener les salaires un peu plus à égalité. Comme c’est une décision financière pour les Coyotes, ce n’était pas le scénario souhaité dans le désert.

Il reste sept ans au contrat d’Oliver Ekman-Larsson, qui a un impact de 8,25 M$ sur le plafond salarial. C’est donc dire qu’une rétention ferait mal aux finances des Coyotes pendant longtemps.

LeBrun a aussi parlé d’une autre équipe voulant de l’aide sur le top six; les Blue Jackets de Columbus. Pour être plus précis, ils veulent un centre #1 ou 2 en retour d’un de leurs deux gardiens; Joonas Korpisalo ou Elvis Merzlikins. Selon l’organisation, ce sont deux gardiens partants et ils ont peur de manquer de temps de jeu devant le filet. C’est ce qui justifie leur arrivée dans un marché de gardiens déjà bien rempli.

Le marché des transactions pourrait donc faire comme d’habitude malgré la pandémie en explosant à l’approche du repêchage, qui commencera mardi soir.