L’argent plutôt que l’esprit d’équipe et la Coupe Stanley?

Rumeurs

OU

Damian Cox rapporte que Drew Doughty, Luke Schenn, Josh Bailey, Kyle Turris, Zach Bogosian et Brad Marchand sont trop gourmands pour leur contrat. Donc ceux-ci n’ont toujours pas signé d’entente en vue de la prochaine saison qui débute dans moins d’un mois.

Est-ce maintenant une nouvelle tendance dans la LNH que d’être gourmand envers son équipe dans le but de parapher un contrat? Il semble bien que oui. De plus en plus de joueurs signent tardivement avec leur équipe respective. Sinon, ils décident de se faire échanger pour aller chercher le «gros lot» avec une autre formation.

Un défenseur de la trempe de Drew Doughty qui est encore sans contrat à moins de quatre semaines du début de la saison, c’est un peu bizarre. Celui-ci se classe parmi les dix meilleurs défenseurs dans la Ligue nationale.

Aussi, prenons exemple sur Josh Gorges avec les Canadiens de Montréal. Le numéro 26 du CH a signé un contrat d’une seule saison cet été avec la formation montréalaise. Pourtant, il s’entend bien avec ses coéquipiers et de plus, le Canadien contribue parfaitement au style de Jacques Martin, soit le jeu défensif. Gorges est un pilier «exemplaire» pour démontrer la tactique de l’entraîneur-chef du Tricolore. Bien sûr, Hal Gill est également un colosse pour la Sainte-Flanelle à la ligne bleue.

Certes, les joueurs du circuit Bettman sont de plus en plus en faveur du salaire élevé que le fait de jouer avec une équipe compétitive et la durée de l’entente.

Photos : Google Images