L’acquisition de Drouin met en doute le futur de Radulov et Galchenyuk à Montréal

Lorsqu’une grosse transaction survient, on vire toujours un peu fou par excitation, mais c’est aussi important de porter attention à ce que les informateurs de première classe laissent glisser. Quelques instants après une transaction, ils sont toujours un peu plus lousse parce qu’ils ont l’impression que leurs informations ont moins de valeur, mais ça nous donne souvent une bonne indication de ce qui s’en vient. Dans le cas de la transaction de Drouin, Pierre Lebrun et Bob McKenzie ont prouvé cette réalité.

On va commencer avec Lebrun, qui a probablement apporté l’information la plus surprenante dans ce dossier. Après tout, on pensait qu’il fallait être optimiste dans le dossier d’Alexander Radulov. Or, selon Lebrun, l’acquisition de Drouin pourrait notamment aider le Canadien dans ce dossier puisqu’ils ont un levier de négociation supplémentaire avec cette addition qui rend Radulov un peu moins indispensable. Selon Lebrun, le Canadien veut ramener Radulov, mais ses demandes salariales devront changer sans quoi, ça ne se fera pas.

Dans le dossier Drouin, Lebrun a tweeté que les négociations entre les deux équipes avaient commencé il y a une semaine et que le timing de la chose était capital pour conclure cette transaction. On peut donc remercier Vegas pour l’arrivée du jeune attaquant québécois à Montréal.

Pour ce qui est de Bob McKenzie, il a parlé de l’autre #27 du Canadien; Alex Galchenyuk. Il a précisé que c’était seulement son opinion, mais comme on parle du gars le mieux plogué dans la ligue, c’est quand même bon de lire ce qu’il avait à écrire. Il a tweeté qu’il pense que l’arrivée de Drouin rend une transaction de Galchenyuk plus probable puisque le Canadien doit maintenant combler des trous au centre (si Drouin reste à l’aile) et à la défense. Il a même ajouté que Jonas Brodin serait le genre de défenseur que le Tricolore pourrait cibler. Bref, il s’attend à ce que Bergevin reste actif.

En ce qui concerne l’échange de la journée, McKenzie a écrit que les négociations entre le Canadien et le clan de Drouin étaient déjà commencées, ce qui est positif. Il a expliqué que le Lightning voulait un jeune défenseur à la Sergachev, mais qu’échanger Tyler Johnson pour l’obtenir n’était pas suffisant. Pour ce qui est du contrat de Drouin, il a écrit que les joueurs dans sa situation recevaient habituellement 5 ou 6 ans avec un salaire annuel dans le coin de 6 M$, mais c’est bon de mentionner qu’il reste 5 saisons à l’attaquant québécois avant d’atteindre l’autonomie complète, donc ça devrait jouer un facteur dans ces négociations.