La suspension de Jonathan Drouin pourrait lui coûter cher

Jonathan Drouin et le Lightning de Tampa Bay ont lâché une bombe dans la LNH mercredi soir lorsqu’ils ont annoncé la suspension du joueur parce qu’il ne s’est pas présenté au match des siens à Toronto (qui est le marché idéal pour attirer de l’attention médiatique). Il est trop tôt pour analyser l’impact sur ses chances d’être transigé, mais on peut certainement dire qu’il a pris tout un risque en jouant la seule carte qu’il avait dans son jeu.

Il n’a maintenant plus de pouvoir sur la situation et rien ne l’assure que le DG de Tampa Bay honorera sa demande. C’est un gros risque financier (et ce n’est pas juste parce qu’il perd l’équivalent de 376$ américain par jour).

Si Drouin ne passe pas 2 autres matchs dans l’alignement de 23 joueurs d’une équipe de la LNH d’ici la fin de la saison, il perdra une saison d’autonomie complète. Au lieu de devenir agent libre sans restriction en 2021, il devrait attendre à 2022. Comme cette liberté de négociation peut valoir quelques M$ à un joueur de la trempe de Drouin, ce n’est pas un facteur négligeable.

D’ailleurs, ce n’est pas le seul impact potentiel de cette suspension sur le contrat de Drouin. Selon 2 exécutifs qui ont parlé à Chris Johnston, de Sportsnet, si l’attaquant était suspendu pour le reste de la saison, le Lightning pourrait demander à la ligue de repousser son contrat. Bref, cette saison ne compterait pas sur son contrat et il resterait encore 2 ans à son entente de recrue, ce qui lui donnerait pas mal plus de valeur sur le marché des échanges.

À cause de cette hausse de valeur, cette possibilité sera certainement étudiée par la direction du Lightning même si ça causerait certainement un grief de la part du camp de Drouin. Comme il n’y a pas de précédent de ce côté, c’est toutefois difficile de deviner si cette manœuvre de Tampa Bay serait maintenue devant un arbitre.

Yzerman n’a jamais démontré qu’il était pressé dans ce dossier. S’il n’a pas déjà conclu une transaction, c’est qu’il n’a pas reçu une offre assez alléchante à ses yeux. Cette manœuvre de Drouin n’aidera pas à attirer des équipes intéressées et s’il y a une option qui permettrait à Yzerman d’augmenter la valeur de son joueur tout en faisant suer le camp de Drouin avec l’aide de la suspension, ce ne serait pas une grosse surprise s’il s’essayait.

Bref, avec ce geste, on dirait bien que Drouin a pris tout le risque sur ses épaules. Il a définitivement fait mal à sa réputation, ce qui lui coûtera sûrement quelques $ dans le futur, en plus de perdre son salaire dans la AHL. Il pourrait ajouter une année d’autonomie complète et une année supplémentaire à son contrat de recrue à ces pertes. Bien évidemment, s’il est échangé, c’était un bon risque à prendre, mais rien n’assure cette transaction.

À cause de cette manœuvre, les offres reçues par Yzerman ont probablement baissé, mais il aura peut-être une porte de sortie cet été pour améliorer la valeur de son atout et sauver les meubles. Comme je l’ai dit au début, c’est impossible de prédire ce qui va se passer dans ce dossier, mais la possibilité que le prochain match de Drouin soit pour les jeunes étoiles à la Coupe du monde en septembre semble exister.