La reconstruction des Rangers est terminée

Embed from Getty Images

Les Rangers ont frappé un gros coup lundi soir en faisant l’acquisition de Jacob Trouba. Ce n’était pas une grosse surprise considérant qu’ils avaient été liés à Erik Karlsson et qu’il n’était plus disponible. Ceci étant dit, ça marquait la fin d’une courte période de reconstruction à New York, qui se terminera complètement avec la sélection de Kaapo Kakko vendredi.

C’était toujours bizarre de voir les Rangers en reconstruction, eux qui étaient plus habitués à utiliser les agents libres pour bâtir leur club. Comme on a vu avec Trouba, leur pouvoir d’attraction est encore très utile, mais de nos jours, il faut être prudent parce que les agents libres ont tendance à devenir des erreurs assez rapidement.

Ceci étant dit, il ne faudrait se surprendre de les voir dans la course pour le plus gros joueur autonome restant. Tout le monde semble assumer qu’Artemi Panarin signera avec les Panthers, mais New York a également des chances et ils sont d’ailleurs la deuxième équipe favorisée par Mise-O-Jeu au moment d’écrire ces lignes. Si l’équipe parvenait à entrer Trouba, Panarin et Kakko dans le même été, ils prendraient tout un pas en avant.

Ce n’est toutefois pas la seule option explorée par Jeff Gorton, le DG des Rangers. Selon Darren Dreger, il est très actif présentement. Les noms disponibles ne seraient pas n’importe lesquels non plus. Il s’agirait de Chris Kreider, Pavel Buchnevich et Vladislav Namestnikov. Kreider est le seul du groupe qui peut contrôler son dossier, ayant le droit de soumettre une liste de 11 équipes auxquelles il n’acceptera pas d’être échangé. Quant à lui, Buchnevich est agent libre avec restriction. Il ne reste qu’un an aux deux autres, donc les Rangers veulent visiblement les bouger avant de les perdre pour rien parce qu’ils ne font pas partie du noyau à long terme.

Kreider est un gars qui pourrait avoir une bonne valeur puisqu’il vient de marquer 28 buts et il a un style de jeu plus robuste. Avec les séries que l’on vient de connaître, c’est un atout non négligeable. Buchnevich en est un autre qui vient de marquer plus de 20 buts tandis que lors de son passage à Tampa, Namestnikov a prouvé qu’il pouvait suivre les gros éléments d’une équipe. Ça n’a toutefois jamais marché à New York.

Bref, les Rangers sont à surveiller au cours des prochaines semaines, tant pour le repêchage que pour les transactions ou les agents libres. Avec une division Métropolitaine en transition, ils pourraient très bien essayer de revenir au sommet dès l’an prochain. Avec Henrik Lundqvist à 37 ans, ils n’ont plus bien le choix d’essayer de revenir rapidement de toute façon.