La LNH pourrait apporter un changement majeur au repêchage

trevor-timmins

trevor-timmins

Samedi après-midi, l’analyste de Sportsnet, John Shannon, qui est habituellement très bien plogué au niveau des bureaux de la LNH, a attiré l’attention de plusieurs fans de la ligue en tweetant qu’il y avait eu des discussions par rapport à la possibilité de monter l’âge d’admissibilité pour le repêchage de 18 à 19 ans.

Shannon a ajouté qu’il y avait encore pas mal de chemin à faire de ce côté et que ça prendrait probablement des années avant d’être mis en action, mais que si la ligue et l’association des joueurs arrivaient à s’entendre, les deux côtés croient que ce serait légal.

En soirée, Elliotte Friedman a éclairci ce point en disant que ces discussions avaient commencé à la suite d’une rencontre de développement menée par Pat Lafontaine en mai dernier. Parmi les participants à cette conférence, on retrouvait notamment la LNH, l’association des joueurs, la LCH, Hockey Canada, USA Hockey et la NCAA. On peut donc dire que la majorité des organisations concernées étaient présentes. Friedman a confirmé la tenue de ces discussions en disant que la possibilité allait être étudiée de près, mais que le changement n’était pas garanti pour le moment.

Bien évidemment, toutes ces organisations bénéficieraient d’un changement de la sorte puisque les ligues de développement garderaient leurs joueurs plus longtemps alors que les recruteurs de la LNH auraient une année de plus pour évaluer les joueurs, ce qui leur permettrait de faire de meilleurs choix au repêchage. Avec des meilleurs choix, la LNH améliorerait son système de répartition de talent et solidifierait la parité qu’elle adore créer.

Les ligues européennes pourraient aussi bénéficier puisque de plus en plus de joueurs exceptionnels se rendraient en Europe pour obtenir de l’expérience supplémentaire et une paye plus respectable comme c’est le cas avec Auston Matthews cette année.

Les grands perdants seraient les joueurs, qui devraient attendre plus longtemps avant de commencer leur carrière professionnelle. Comme la ligue se rajeunit constamment, les carrières ne durent pas aussi longtemps qu’auparavant et cette méthode coûterait une année de salaire à certains joueurs qui seraient prêts à faire le saut.

Ceci étant dit, il ne faut pas paniquer pour le moment puisque ça ne semble qu’être des discussions préliminaires. Cette modification ne sera pas appliquée immédiatement si elle est mise en place. De toute façon, quand la ligue et l’association des joueurs doivent s’entendre, c’est toujours compliqué et comme on parle d’un dossier épineux, ça ne devrait pas être différent dans ce cas-ci.