La LNH aimerait obtenir 8 M$ pour la publicité sur les chandails pendant la Coupe du monde

plekanec-kladno

[oboxads]

On savait déjà qu’on allait voir de la publicité sur les chandails de la Coupe du monde de hockey en 2016 et Rick Westhead, de TSN, a obtenu plus de détails par rapport à ce processus en début de soirée lundi. Selon le journaliste de TSN, la LNH demanderait présentement aux commanditaires intéressés de payer 8 M$ pour avoir de la publicité sur tous les chandails de la compétition.

C’est un peu plus haut que les estimations que l’on voyait lors du dévoilement de ce concept, mais pour le moment, aucune compagnie n’a accepté de payer le prix demandé par la LNH, ce qui veut dire qu’il pourrait descendre.

La LNH tente de convaincre les compagnies de verser ce montant en les attirant avec une nouvelle stratégie publicitaire. Au lieu d’ajouter un rectangle vers le haut de l’uniforme comme on voit présentement sur les chandails de pratique, la LNH serait ouverte à incorporer la publicité aux logos des équipes. On n’a aucune idée à quoi ça ressemblerait, mais c’est certain que les puristes détesterait le résultat.

La ligue est agressive à ce niveau parce qu’elle s’est donnée un objectif de revenus de 100 M$ pour cette compétition. Avec le plafond salarial stable de cette année, le circuit Bettman « a besoin » de cette somme pour renflouer les coffres et continuer la prospérité de la ligue.

D’ailleurs, la publicité sur les chandails n’est pas la seule méthode que la ligue utilisera pour se remplir les poches. Dans leurs contrats avec leurs télédiffuseurs (ESPN, Sportsnet et TVA Sports), la ligue s’est réservée le droit de garder les revenus de toutes les publicités animées que l’on verra le long des bandes.

En gros, les annonces sur les bandes de l’aréna ne seront pas toutes visibles pour les téléspectateurs puisque la ligue pourrait les remplacer avec un meilleur acheteur grâce à la technologie (dérangeante) qui nous permet de voir des publicités sur les baies vitrées derrière les buts. Bref, ce tournoi devrait nous permettre de voir du hockey de grande qualité, mais il nous forcera aussi à endurer plusieurs techniques publicitaires intrusives.