Kerby Rychel, une cible possible pour le Canadien?

[oboxads]

Elliotte Friedman a publié une rumeur assez intéressante samedi après-midi. Selon l’informateur de Rogers, les Blue Jackets de Columbus magasineraient présentement Kerby Rychel, un ailier gauche de 20 ans qui a passé la majorité de la saison dans la AHL, mais qui a amassé 3 passes en 5 matchs dans la LNH cette année.

Après la publication de cette information, Marc-Antoine Godin a rappelé que Trevor Timmins adorait cet espoir et qu’il l’avait évalué de près même s’il n’allait pas être disponible lors du rang de sélection du Tricolore en 2013. C’est donc un joueur qui intéresserait le Tricolore et c’est bon de noter que le père de Kerby, Warren, a côtoyé Marc Bergevin dans l’organisation des Hawks en 1987-88. Ça veut dire que le DG du Canadien connait bien la famille, ce qui aide son évaluation.

Rychel est disponible puisque les Jackets comptent sur plusieurs bons jeunes attaquants et qu’ils ont besoin d’aide en défense. Selon Aaron Portzline, un journaliste solide sur le beat des Jackets, l’équipe aimerait obtenir un défenseur de top 4 en retour.

Le premier nom qui nous vient en tête est celui d’Alexei Emelin. Les Jackets ont de la place pour accueillir son 4,1 M$ alors que le Canadien a besoin de faire de la place sous sa masse salariale pour Jeff Petry. En plus, Emelin est un gars très robuste et c’est exactement ce que Columbus recherche.

Malheureusement pour le Canadien, Emelin a une clause de non-échange, ce qui pourrait compliquer les choses. Les Jackets sont une équipe très européenne, donc ça pourrait aider, mais il faudrait probablement que Bergevin sorte un autre lapin de son chapeau pour compléter cette transaction. Sinon, il y a toujours Tom Gilbert, mais sa valeur a quelque peu diminué cette saison, et Tinordi est probablement trop jeune pour être échangé.

Pour revenir à Rychel, ce n’est pas le joueur le plus rapide, mais c’est un attaquant de puissance qui est capable de marquer et de s’imposer sur la glace. C’est le genre de gars que Michel Therrien aime puisqu’il joue gros pour ses 6 pieds 1 pouce. La foule de Montréal l’adorerait aussi si Bergevin peut lui mettre la main dessus.