John Carlson risque de faire sauter la banque cet été

Embed from Getty Images

John Tavares est l’agent libre qui nous intéresse le plus à Montréal, mais il n’est pas le seul John qui va passer à la caisse du marché des agents libres cet été. John Carlson sera le gros nom à la défense et le joueur des Capitals de Washington a choisi la bonne saison pour exploser offensivement. Il a déjà 64 points cette saison, ce qui représente un sommet dans sa carrière.

En fait, c’est seulement la deuxième fois qu’il atteint le plateau des 40 points dans une campagne. Ces 64 points font de lui le meilleur pointeur à la ligne bleue cette année et c’est clair que c’est une bonne chose quand tu es sur le point de devenir agent libre sans compensation.

Selon Bob McKenzie, il faut s’attendre à un énorme contrat dans son cas. L’informateur a tweeté que John Carlson allait recevoir un contrat comprenant un salaire moyen se situant entre 7 et 8 M$ sur une durée de six à huit saisons.

Pour mettre le tout en perspective, seulement huit défenseurs vont avoir un impact supérieur à 7 M$ sur le plafond de leur équipe l’an prochain (Subban, Burns, Hedman, Weber, Byfuglien, Suter, Ekblad et Letang). Même avec une explosion offensive, c’est difficile de voir Carlson avec ce groupe de défenseurs, particulièrement quand on sait qu’à 28 ans, ses meilleures années sont derrière lui.

À ce prix-là, ce serait extrêmement surprenant qu’il revienne à Washington où les Capitals n’ont que quatre défenseurs et un gardien de signés avec plus de 63 M$ commis à leurs joueurs. Lorsqu’on ajoute les futurs contrats de Tom Wilson et Devant Smith-Pelly (ou de leurs remplaçants), il commence à manquer de place sous le plafond. Ça va faire mal à une ligne bleue qui devra compter beaucoup sur Orlov et Niskanen, mais s’il commande ce prix-là, les Caps sont quasiment mieux de sauter leur tour et d’investir sur un défenseur plus économique. C’est probablement pour ça qu’il n’a toujours pas de contrat.