Ivan Provorov et les Flyers travaillent fort pour finaliser son contrat

Rumeurs
Embed from Getty Images

Mitch Marner est le plus gros nom chez les agents libres avec restriction à cause de sa production et du marché dans lequel il évolue, mais il est loin d’être le seul agent libre avec restriction toujours à la recherche de contrat. Au moment d’écrire ces lignes 16 joueurs sont dans cette situation et ce ne sont pas les gros noms qui manquent avec Point, Laine, Boeser, Tkachuk, Connor, Konecny, McAvoy et Provorov qui accompagnent Marner.

Ivan Provorov n’est peut-être pas la plus grosse vedette du groupe, mais on parle quand même de l’un des meilleurs jeunes défenseurs de la LNH. Le septième choix du repêchage de 2015 vient de connaître sa moins bonne production offensive avec une récolte de 26 points en 82 matchs avec les Flyers, mais ça n’enlève rien à son potentiel de défenseur de première paire. C’est d’ailleurs bon de noter qu’il n’a manqué aucun match depuis son arrivée dans la LNH.

Il n’a toujours pas de contrat, mais selon Bob McKenzie, ça pourrait changer rapidement. L’informateur de TSN a tweeté que les Flyers travaillent fort avec Ivan Provorov pour lui faire signer un contrat et s’assurer qu’il ne manque pas trop de temps pendant le camp. Il y aurait des offres de trois et six ans sur la table présentement. La deuxième option achèterait deux années d’autonomie complète, donc elle coûterait plus cher tandis que l’autre est clairement inspirée du contrat de Zach Werenski.

Ironiquement, celui-là a été inspiré de celui de Timo Meier, qui a vraiment lancé une tendance chez les agents libres avec restriction. Cette tendance est un contrat de transition qui mène à un an de l’autonomie complète avec une offre qualificative assez élevée que le joueur aura l’occasion de la prendre et de tester le marché immédiatement après. Dans le cas de Werenski, on parle de 7 M$ et pour Meier, ça monte à 10 M$.

C’est évidemment une option intéressante pour le joueur puisque ça lui donne plus de marge de manœuvre à la fin du contrat tout en ne sacrifiant pas trop d’argent pendant ce fameux deuxième contrat. C’est vraiment une refonte du marché des agents libres avec restriction et ça leur permet de reprendre le pouvoir. C’est bien pour eux, mais c’est aussi ce qui cause les délais dans la signature de ces contrats et ça se peut qu’on aime moins ce phénomène quand ce sera au tour de Jesperi Kotkaniemi de passer par là.