Insider Trading // Une autre mise à jour sur le dossier de Drouin

Insider Trading

Les 3 informateurs de TSN (Pierre Lebrun, Darren Dreger et Bob McKenzie) se sont concentrés sur le dossier Jonathan Drouin lors de leur chronique Insider Trading de jeudi soir. Voici ce qu’ils ont dit à ce propos :

McKenzie a ouvert le tout avec une évidence. Si Yzerman n’a pas conclu de transaction, c’est parce qu’il n’a pas reçu une assez bonne offre jusqu’à maintenant. Selon McKenzie, le meilleur scénario pour Drouin présentement serait que les équipes qui sont intéressées (McKenzie a pointé plus précisément le Wild, le Canadien et les Rangers) continuent de perdre pour avoir une motivation supplémentaire et bonifier leur offre afin qu’elle satisfasse Yzerman. L’informateur a aussi dit qu’une séquence de défaites du Lightning (qui ont gagné leurs 6 dernières rencontres) pourrait aider Drouin puisque ça mettrait de la pression sur le DG.

Pour sa part, Dreger a parlé des inquiétudes grandissantes des équipes de la LNH envers l’attitude du joueur. Il a également pointé vers la faible production de Drouin dans la AHL (3 points en 7 matchs) qui ne fait rien pour éliminer ces inquiétudes.

Par contre, l’informateur a aussi dit que le DG commence à se faire juger assez solidement pour la gestion de ce dossier. C’est le cas parce qu’il y aurait 7 offres raisonnables sur la table du Lightning et que ça ne s’est toujours pas réglé. Ceci étant dit, ultimement, Yzerman sera jugé selon le retour qu’il sera en mesure d’obtenir.

Lebrun s’est penché sur la suspension, qui en a surpris plusieurs puisque Drouin était prêt à rester avec le Crunch de Syracuse pour pratiquer avec eux. Selon le journaliste, Yzerman voulait envoyer un message à ses joueurs, mais aussi au reste de la ligue avec ce geste. Il ne laissera pas un joueur le bousculer de la sorte et il l’a montré avec cette suspension.

L’informateur nous a aussi rappelé que le plafond salarial était crucial dans ce dossier puisque l’équipe aura des gros contrats à régler au cours des prochaines années (Killorn, Brown, Kucherov, Namestnikov, Paquette, Marchessault, Nesterov et peut-être Stamkos cette année alors que ceux de Johnson, Palat, Boyle et Hedman viendront à échéance en 2017). Ça limite Yzerman et ça ralentit assurément le dossier.