Christophe Perreault

Il n’y aurait pas d’intouchable à St-Louis

Rumeurs
Embed from Getty Images

Malgré un quasi-but cocasse et une remontée contre les Panthers en route vers une victoire mardi soir, la saison des Blues ne va pas très bien. Ils n’ont que 11 victoires en 29 parties cette année et ça les place seulement devant les Kings et les Blackhawks au classement. Ils doivent aussi un choix de première ronde aux Sabres dans les deux prochaines années après l’acquisition de Ryan O’Reilly.

Bref, ça ne va pas comme ils aimeraient et c’est peut-être le temps de faire un virage jeunesse et de remplir les filières d’espoirs. Celles-ci ne sont pas trop dégarnies grâce au bon travail des recruteurs, mais elles ne sont pas parmi les meilleures de la LNH non plus. Si ce n’est pas le cas, la direction devra envoyer une onde de choc dans le vestiaire parce que le changement d’entraîneur n’a pas fait grand chose.

Selon Elliotte Friedman, le fait que le nom d’Alex Pietrangelo ait sorti publiquement nous laisse croire que les Blues sont prêts à le bouger. La meilleure source locale en ce qui concerne les Blues, Jeremy Rutherford, est allé plus loin lors d’une intervention à la radio d’ESPN à St-Louis en disant que tous les noms étaient sur la table et ça inclut Vladimir Tarasenko. Ce n’est pas la première fois que ce nom fait surface dans les rumeurs et même s’il est loin d’être échangé, il commence à y avoir pas mal de fumée.

Rutherford a également dit que Doug Armstrong voulait shaker sa chambre, ce qui fait en sorte que c’est fort possible que ce soit un gros nom qui quitte. Parayko sera probablement le plus populaire dans les rumeurs farfelues et c’est vrai qu’il n’a pas de clause de non-échange, mais il est aussi le seul défenseur sous contrat après 2020 à St-Louis, donc ça prendrait tout un retour pour le sortir de là.

J’ai vraiment l’impression que Pietrangelo et Tarasenko sont les deux plus gros noms susceptibles de bouger là-bas à cause de leur contrat. Il reste un an et demi au contrat de Pietrangelo et s’ils veulent le bouger en profitant pleinement de sa valeur, ça doit être fait avant la prochaine date limite sans quoi il deviendra seulement un joueur de location.

Dans le cas de Tarasenko, il a une clause de non-échange qui entre en jeu le 1er juillet prochain. Si l’organisation a des doutes à son propos , elle doit prendre une décision avant que cette clause soit activée. C’est donc une situation similaire à P.K. Subban il y a quelques années et on sait comment ça c’est terminé…