Est-ce que l’Avalanche pourrait manquer les séries?

Patrick Roy

L’Avalanche du Colorado a commencé sa saison comme une équipe qui était partie pour la gloire avec une fiche de 14-2 à leurs 16 premiers matchs. Depuis ce temps-là, ça s’est calmé alors que le club de Patrick Roy a conservé une fiche de 14-10-5. Cela place l’Avalanche en 3e place de la division Centrale, 10 points devant les Coyotes qui occupent la 9e place de la conférence.

Cela nous indique que normalement, l’Avalanche devrait participer aux séries éliminatoires. Le site Sports Club Stats qui calcule les probabilités de chaque équipe estime les chances de l’équipe dirigée par Patrick Roy à 98,9 %. Bref, ça semble être une certitude en ce moment. Pourtant, des signes nous indiquent qu’on est loin de là.

Ces signes nous viennent des statistiques avancées qui ne sont pas fans de l’équipe de Patrick. Il faut dire que le Colorado est classé au 22e rang au niveau du Fenwick serré, qui estime le temps de possession en zone offensive de chaque équipe. Cette statistique a le don de nous indiquer dans quelle direction une équipe va et ce n’est pas une bonne nouvelle pour l’Avalanche. Vous pouvez en parler aux Leafs.

En plus, selon Hockey Abstract, l’Avalanche est la 3e équipe la plus chanceuse de la LNH depuis le début de la saison. C’est notamment le cas à cause des performances de Semyon Varlamov et de la fiche du club dans les matchs se terminant avec un point d’écart. Ce sont deux choses qui devraient subir une régression au cours de la saison. Lorsque ça arrivera, la fiche de l’Avalanche va suivre.

Et ce n’est pas tout! Selon NHLnumbers, le reste du calendrier de l’Avalanche est le 3e plus difficile de la LNH. Ce classement est compilé à partir des adversaires de l’équipe d’ici la fin du calendrier. C’est donc dire que le Colorado a la 3e route la plus difficile d’ici la fin de la saison.

Lorsqu’on met une lignée d’adversaires compliqués devant une équipe due pour une régression, ça peut donner des résultats catastrophiques. C’est ce qui attend l’Avalanche qui devra améliorer sa possession de rondelle en zone offensive ou espérer que Varlamov continue ses miracles pour garder sa 3e place dans sa division.

Dans le meilleur des cas, l’Avalanche pourra maintenir la cadence et terminer en 2e ou 3e place dans la division Centrale. Dans le pire des cas, le club pourrait enligner une séquence des défaites et manquer les séries. Ce n’est pas probable, mais c’est certainement une possibilité.

Toutefois, lorsqu’on regarde les chiffres (et les matchs de l’équipe), on se rend compte que le scénario le plus probable est celui où l’on voit l’Avalanche connaître une deuxième moitié de saison assez ordinaire, mais qui leur permettrait de s’accrocher à une place en séries, que ce soit en 3e position de la division Centrale ou en tant que 2e wildcard.

Bien évidemment, s’ils évoluaient dans l’Est, ce serait une tout autre histoire…