ESPN a diffusé une compétition de jeux vidéos et les résultats ont été mitigés

Heroes of the dorm

[oboxads]

Selon plusieurs observateurs, les compétitions de jeux vidéos, aussi appelés esports, pourraient être le futur des sports professionnels. Les plus gros tournois attirent déjà des plus gros auditoires que toutes les compétitions sportives professionnelles aux États-Unis sauf le Super Bowl et les Olympiques et plusieurs « athlètes » vivent de ce sport qui a versé 25 millions en bourse en 2013.

Avec cet engouement grandissant, le plus gros réseau de sports des États-Unis, ESPN, a commencé à diffuser des compétitions du genre sur son service de streaming il y a quelques mois.

Dimanche soir, cette discipline a fait ses débuts à la télé américaine sur ESPN2 avec la finale de Heroes of the dorm. Cette compétition met aux prises des équipes représentant plusieurs universités américaines et la formation gagnante se mérite une bourse couvrant tous leurs frais de scolarité jusqu’à la fin de leur carrière. La finale était un format 3 de 5 qui mettait en vedette UC Berkeley et Arizona State.

Cette nouveauté a fait plaisir à plusieurs internautes qui ont fait de ESPN2 un des sujets tendances sur Twitter. Des blogs ont compilé les meilleurs moments (qui viennent surtout des animateurs qui ont volé le show avec leur description énergique) et c’était clairement un événement important pour les esports qui semblaient finalement percer la masse d’auditeurs qui n’avaient aucune idée que cette activité était aussi importante.

Les mauvaises nouvelles sont arrivées mardi avec les cotes d’écoute. Il semble que le buzz Twitter ne se soit pas manifesté dans ces chiffres puisqu’il s’agissait de la 3e pire performance du réseau dans cette case horaire (moyenne de 96 000 foyers). En plus, un animateur de radio lié à ESPN a dit qu’il quitterait l’entreprise si on le forçait à couvrir des compétitions de jeux vidéos.

Ces mauvaises nouvelles ont un peu tué le buzz de cette compétition, mais ce serait stupide de penser que c’était la dernière fois que l’on voyait quelque chose du genre à la télévision. Les dirigeants d’ESPN vont probablement citer le succès des films Sharknado pour montrer que le buzz Twitter peut parfois tarder à se manifester dans les cotes d’écoute, mais qu’il y a un impact réel. On risque aussi de voir pas mal plus de promotion pour la prochaine compétition alors que celle-ci a surpris pas mal tout le monde.

D’ailleurs, cette tendance n’épagnera pas le Québec. Les esports sont clairement en progression et RDS ou TVA Sports va finir par les diffuser en espérant créer un auditoire. C’est arrivé avec le poker et les jeux vidéos vont suivre au cours des prochaines années.

Il faudra maintenant voir quel athlète québécois sera le premier à percer cette industrie qu’il fera découvrir au reste de la province avec l’attention médiatique qu’il recevra comme ce fût le cas avec GSP et Camille Leblanc-Bazinet par exemple.