Erik Karlsson devra patienter avant de signer une entente à long terme avec les Sharks

Rumeurs
Embed from Getty Images

Erik Karlsson rencontrait les médias de San Jose pour la première fois en début de soirée mercredi. Contrairement à ce que l’on voit parfois lors de grosses transactions du genre, l’équipe n’avait pas de prolongation de contrat à annoncer pour cette conférence de presse initiale. C’est ainsi parce qu’on ne sait même pas si Karlsson veut rester là à long terme, mais aussi à cause d’une règle méconnue dans la convention collective.

C’est Pierre Lebrun qui a soulevé cette situation dans un texte sur l’Athlétique puis dans la chronique Insider Trading sur TSN. Ce règlement fait en sorte que pour signer une prolongation de contrat de huit ans avec les Sharks, Erik Karlsson doit attendre après la date limite des échanges. Avant ça, il peut signer une entente à San Jose, mais ils n’ont pas d’avantage sur les autres équipes, ce qui veut dire qu’ils peuvent seulement lui offrir sept saisons.

Bien évidemment, si Karlsson signe une prolongation de contrat, ce sera pour huit saisons, donc ça donne du temps aux deux côtés de voir si c’est une relation qui fonctionne et qui devrait se poursuivre à long terme. Par contre, ça place les Sharks dans une position plus compromettante puisqu’ils doivent attendre au moment où ils ne peuvent plus bouger pour voir si Karlsson veut vraiment rester dans l’organisation.

Je suis certain qu’il va y avoir des discussions préliminaires auparavant pour voir où ça peut mener, mais tant que ce n’est pas officiel, il y a toujours un risque et ce sont les Sharks qui devront le prendre dans quelques mois. Ceci étant dit, c’est un prix qui s’endure très bien quand ça te permet d’aligner deux des meilleurs défenseurs offensifs de la ligue.