Christophe Perreault

Échange Flyers X Coyotes // Chris Pronger et Nicklas Grossmann vs Sam Gagner et un choix

Gagner

[oboxads]

On a eu droit à une transaction financière quelques heures après la fin du repêchage. Les Coyotes de l’Arizona ont fait l’acquisition de Chris Pronger, qui sera probablement admis au temple de la renommée lundi, et du défenseur Nicklas Grossmann des Flyers en retour de Sam Gagner et d’un choix au repêchage. Il s’agira d’une sélection au 4e tour en 2016 ou d’un choix de 3e ronde en 2017.

Cette transaction permet aux Coyotes de se débarrasser de Sam Gagner et de son salaire de 5 millions en 2015-16. Par contre, il n’aura qu’un impact de 3,2M$ sur la masse des Flyers, qui n’ont que 5,6M$ de libre pour signer Michael Del Zotto et un gardien. Si Gagner n’était pas échangé, les Coyotes évaluaient la possibilité de racheter son contrat et les Flyers sont en train de penser à la même chose. Comme il a moins de 26 ans, il ne recevrait que le tiers de son salaire si son contrat est racheté.

Les Flyers se débarrassent aussi de deux gros contrats dans cette transaction. Celui de Chris Pronger a un impact de près de 5 millions sur la masse pour les deux prochaines saisons même si celui qui travaille maintenant pour la ligue ne gagnera que 575 000$ par année lors de ces deux campagnes.

Pendant la saison, il ne dérangeait pas les Flyers puisqu’il était sur la liste des blessés, mais au cours de la saison morte, il comptait sur la masse de l’organisation de Philadelphie, qui ne peut pas dépasser le plafond de plus de 10% pendant cette période. Ça leur nuisait donc à ce moment-là. En plus, c’est le contrat parfait pour les Coyotes puisqu’ils ne devront pas payer énormément pour se rapprocher du plancher salarial.

Pour ce qui est de Grossmann, c’est un défenseur de 3e trio qui a un impact de 3,2 millions sur la masse, donc les Flyers voulaient vraiment l’échanger. En Arizona, cet impact descendra à 2,7M$ puisque Philadelphie a conservé 500 000$ dans la transaction. C’est carrément un échange de problèmes entre les deux organisations, mais ça les aide tous les deux.