Dustin Brown n’a pas besoin d’agent

Comme vous le savez probablement, Dustin Brown a signé un contrat de 8 ans d’une valeur de 47 millions de dollars jeudi après-midi. Cela donne une moyenne de 5,875 millions par année pour le capitaine des Kings.

Jusque là, il s’agit d’un contrat bien normal d’un joueur qui veut rester avec l’équipe pour laquelle il a jouée depuis le début de sa carrière. Toutefois, les négociations ont été uniques puisque Dustin Brown a négocié son entente lui-même, demandant à son agent de rester sur les lignes de côté.

Brown a voulu négocier son contrat, car il trouvait que ça n’avançait pas suffisamment. Selon lui, s’il n’avait pas fait cela, le contrat ne serait pas signé et les deux parties seraient encore en négociations. On imagine qu’il contactait son agent de temps en temps pour obtenir des conseils, mais c’est quand même risqué.

On parle ici du plus gros contrat de la carrière de Brown. C’est donc le temps où il devrait « passer à la caisse ». Bien évidemment, cette négociation sera plus longue que les autres, car les montants en jeu sont plus importants. En sortant son agent du processus, Brown sort un gars dont le travail est de négocier ce genre d’entente. C’est un peu comme si l’agent du joueur des Kings le remplaçait le temps d’un match parce qu’il n’a pas marqué en 9 rencontres.

Le contrat final semble juste, mais il y a un détail qui est achalant pour le joueur. Le contrat de Brown ne semble pas contenir de clause de non-échange. Donc, en faisant un geste pour aider son équipe à faciliter sa situation contractuelle, Brown se met dans une position où il pourrait être échangé si jamais son DG aime la valeur qu’il pourrait obtenir sur le marché.

Bref, en négociant sans agent, Brown a fait un geste très altruiste et qui peut sembler intéressant, mais il a surement laissé une clause de non-échange sur la table.