Des matchs de pré-saison au Mexique?

1754891-2724-atm14

À cause des Olympiques, le développement international de la LNH fera de plus en plus jaser au cours des prochaines années. Les marchés visés risquent d’être en Asie, où il y a énormément d’argent à faire, mais comme Gary Bettman est impliqué, la ligue veut aussi développer vers le sud.

Le président de la fédération de hockey sur glace du Mexique, Joaquín de la Garma, a dit avoir eu deux rencontres avec des dirigeants de la ligue pour organiser deux matchs de pré-saison de la LNH au Mexique l’an prochain. Les matchs se joueraient à Mexico où il faudrait installer une patinoire dans l’aréna nommé Palacio de los Deportes.

Le plan serait d’organiser un match le vendredi soir et un autre le dimanche midi. Selon de la Garma, les équipes les plus populaires au pays sont les Sharks, les Kings, les Wings et les Penguins. Il a toutefois ajouté que la ligue déciderait quelles équipes seraient impliquées dans cette visite. Comme Auston Matthews a la double nationalité, sa future équipe serait une option logique.

Il est trop tôt pour dire si c’est une idée qui se matérialisera ou s’il s’agit seulement d’une rumeur. C’est tout de même une idée intéressante puisque le développement international sera crucial pour la ligue au cours des prochaines années et le Mexique est un marché qui pourrait être rentable pour la LNH.

Il y a un peu de hockey organisé là-bas et si l’on se fie à l’équipe junior, le hockey y est un sport en croissance. Cette formation a gagné sa division plus tôt cette saison au championnat mondial. Cette compétition était d’ailleurs tenue à Mexico. La ville accueillera aussi le groupe B de la division 2 du championnat mondial dans quelques semaines. L’équipe masculine tentera d’imiter les plus jeunes en obtenant la promotion à la maison.

La pré-saison est parfaite pour faire des expériences, donc on peut comprendre la ligue de vouloir visiter un pays comme le Mexique, qui n’est pas trop loin et qui ne devrait pas trop fatiguer les équipes qui y vont. Mon problème majeur est le timing puisque la couverture médiatique et les joueurs étoiles seront à la Coupe du monde l’an prochain, ce qui pourrait limiter les bienfaits de cette visite internationale.

Via Elliotte Friedman, Kuklas Korner & Sports Business Global