Dennis Wideman a assommé un arbitre en lui assénant un double-échec

Rumeurs

Dennis Wideman des Flames de Calgary est dans le trouble après avoir asséné un violent double-échec au dos du pauvre Don Henderson, un juge de lignes. C’est survenu pendant la 2e période du match des Flames contre les Prédateurs mercredi soir.

Après avoir été plaqué solidement par Miikka Salomaki, Wideman semblait être ébranlé et il est entré en collision avec le juge de lignes en rentrant au banc. Ça paraissait mal parce que juste avant la collision, Wideman a étiré les bras, ce qui a fait en sorte que la mise en échec était encore plus solide pour le juge de lignes, qui n’a jamais pu se protéger. Au moins, il est resté dans le match.

C’est bon de noter que ce n’est pas Stéphane Quintal qui révisera ce dossier. La violence contre les officiels est jugée par le département des opérations hockey, donc c’est Colin Campbell qui sera à la tête de ce dossier.

Selon le règlement de la LNH, Wideman pourrait faire face à une suspension automatique d’au moins 20 matchs. Ce sera le cas si la ligue juge que le contact était volontaire et que le défenseur voulait blesser l’arbitre. Si Campbell juge le contact volontaire, mais sans intention de blesser, on parle plutôt d’une suspension automatique d’au moins 10 matchs.

C’est bon de préciser que Wideman s’est excusé dès qu’il en a eu la chance. Après le match, le défenseur des Flames a expliqué qu‘il avait vu le juge de lignes à la dernière minute et qu’il n’a pas eu le temps d’éviter la collision.

Assez ironique et triste que cet événement survienne la journée même du #BellCause qui est une campagne de sensibilisation pour venir en aide aux maladies mentales au Canada. Mathew Barnaby, qui a souffert lui-même de maladie mental, a immédiatement suggéré à Wideman via son compte Twitter de faire une recherche sur google des mots folie passagère en raison d’une commotion cérébrale.