David Pastrnak a appris qu’il ne peut pas suivre n’importe qui sur les réseaux sociaux

Pastrnak

[oboxads]

Même si on peut l’oublier à cause de ses bonnes performances sur la glace, David Pastrnak, des Bruins de Boston, n’est qu’un joueur recrue de 18 ans. À cet âge là, il a encore beaucoup de choses à apprendre par rapport au style de vie des joueurs de la LNH et il a reçu une de ces leçons mardi matin.

Alors que l’équipe est en visite à Ottawa pour y affronter les Sénateurs dans un match crucial pour la course aux séries, Pastrnak s’est mis à suivre deux comptes Twitter de masseuses d’Ottawa qui disent offrir un service sensuel. Ces abonnements lui ont valu son premier texte sur Deadspin.

Bien évidemment, le joueur des Bruins a rapidement supprimé ces comptes de ses abonnements après la publication du texte et il y a sûrement un employé de l’équipe qui l’a ramené à l’ordre. Ceci étant dit, ce n’est qu’un jeune de 18 ans, donc ce n’est pas la fin du monde et à l’ère des réseaux sociaux, ce n’est probablement pas la dernière erreur qu’il fera sur le web. Tant que les Bruins n’aient pas à le surveiller en séries, il devrait être correct.