Curtis Glencross regrette le rabais qu’il a offert aux Flames dans son dernier contrat

[oboxads]

Curtis Glencross est l’un des multiples vétérans sans emploi à cause du plafond salarial pratiquement stable qui a fait en sorte que plusieurs agents ont surévalué le marché. Après tout, l’attaquant de 32 ans n’a pas de contrat quelques mois après avoir été échangé des Flames aux Capitals contre un choix de 2e ronde et un autre de 3e.

Dans une entrevue avec le Calgary Sun publiée samedi, Glencross a révélé que son camp a parlé à quelques organisations, mais que comme les équipes paient trop pour leurs deux premières lignes, elles n’ont plus de place pour des vétérans sur les 3es et 4es trios.

Il n’a pas perdu espoir et il a indiqué que quelques équipes lui ont dit qu’elles pourraient faire une transaction pour lui faire de la place. Par contre, aucune formation ne veut être la première à bouger. C’est donc une situation stagnante qui fait en sorte qu’il n’y a toujours pas d’opportunité pour celui qui hésite à accepter une invitation à un camp d’entraînement parce qu’il ne veut pas déplacer sa famille pour rien.

Dans le même entretien, Glencross a démontré pas mal de regret par rapport à son dernier contrat dans la LNH. En 2011, il a décidé de rester avec les Flames de Calgary au lieu d’explorer le marché en tant que joueur autonome. Cette décision lui a permis d’obtenir son plus gros contrat en carrière (10,2 M$ sur 4 saisons), mais il aurait certainement signé une meilleure entente en explorant le marché.

L’attaquant a déclaré que s’il pouvait recommencer, il ferait les choses autrement. Même s’il adore Calgary, il a compris trop tard que quand tu as la chance de passer à la caisse, tu dois le faire parce que la situation peut changer rapidement.

Glencross est loin d’être le seul athlète professionnel avec des regrets par rapport à une décision financière qu’il a prise pendant sa carrière. Les gars qui, comme l’attaquant de 32 ans, choisissent de prendre moins d’argent pour rester dans une ville peuvent le regretter assez rapidement.

C’est encore plus vrai pour un joueur comme Glencross, qui a maintenant de la difficulté à trouver sa prochaine destination dans la ligue après avoir été échangé de l’équipe pour laquelle il avait laissé de l’argent sur la table parce qu’il ne cadrait pas très bien dans le nouveau régime mené par Bob Hartley.

Ce n’est donc rien de nouveau. Ce qui est rare, c’est de voir des gars être aussi honnêtes dans une entrevue alors que leur carrière n’est pas terminée. Même si Glencross n’a toujours pas trouvé sa prochaine destination, il insiste qu’il a encore quelques saisons dans le corps et il espère probablement que cette attention médiatique lui permettra de se dénicher une opportunité pour le prouver.

Stats de Glencross

Glencross


Via The Score