Columbus aurait tâté le terrain pour une offre hostile à Mitch Marner

Embed from Getty Images

Le podcast 31 thoughts était de retour pour une édition estivale jeudi et on y retrouvait des informations intéressantes concernant les Leafs. Nazem Kadri a notamment confirmé qu’il avait refusé une transaction à Calgary et qu’il justifiait cette décision en disant que c’était sa meilleure solution pour rester à Toronto, où il voulait vraiment jouer. Il a finalement été échangé à l’Avalanche.

On a aussi eu droit à une mise à jour sur le dossier de Mitch Marner et d’une possible offre hostile, qui flotte au-dessus des Leafs comme une épée de Damoclès. Les Islanders sont souvent l’équipe la plus mentionnée dans ce dossier, mais Elliotte Friedman a soulevé une autre formation, qui se serait intéressée au talentueux ailier.

Il s’agit des Blue Jackets de Columbus qui, comme on l’a vu à la dernière date limite, n’ont pas peur d’échanger des choix de repêchage pour obtenir des bons joueurs. Selon Friedman, ils auraient contacté le clan de Mitch Marner et ils ne parlaient pas d’une offre à la Canadien pour Aho. L’informateur n’a pas parlé de chiffre, mais il a insinué que ça coûterait quatre choix de première ronde à Columbus, donc on aurait parlé d’un contrat avec un impact salarial d’au moins 10,6 M$.

La raison pour laquelle il n’y a pas eu d’entente entre les deux côtés est la durée du contrat selon Friedman. Il a expliqué que si Columbus payait autant pour faire son acquisition, ils voulaient un contrat de sept ans et ce n’était pas le cas de Marner. Il y aussi le fait qu’au fond de lui, le joueur semble vouloir rester avec Toronto. Ceci dit, Friedman ne croit pas que Toronto accoterait une offre de sept ans comprenant un salaire moyen de 12,5 M$ par exemple.

Le joueur voudrait rester avec Toronto, mais pas à n’importe quel prix. Il voudrait un gros chiffre dans le coin d’Auston Matthews (11,634 M$). La durée du contrat serait aussi problématique avec Toronto, qui ne veut pas un contrat de cinq ans comme Matthews pour éviter que les deux deviennent libres comme l’air en même temps. Ils négocieraient sur 2-3 ou six ans.

Bref, cette négociation ne semble pas simple et plus ça s’étire, plus certaines formations vont parler au clan de Mitch Marner pour voir s’il y a une possibilité de subtiliser celui qui a récolté 94 points l’an passé.