C’est toujours l’impasse entre Hampus Lindholm et les Ducks

Hampus Lindholm est le seul agent libre avec restriction restant qui n’a pas demandé une transaction. Il est toujours en négociations avec les Ducks, mais si l’on se fie à Darren Dreger, on n’est pas près d’un nouveau contrat. Lors de son intervention dans la station de radio de TSN à Winnipeg, l’informateur a dit qu’il ne s’attendait pas à ce qu’il y ait du nouveau dans cette situation dans un futur rapproché.

Dreger a ajouté que les deux côtés ne veulent pas bouger leurs positions. Il y aurait encore un écart de 250 000$ au niveau du salaire annuel entre les deux côtés. C’était la même chose la semaine dernière, donc il n’y a pas de progrès. Les négociations tournent autour du contrat de Rasmus Risolainen (6 ans avec un salaire annuel de 5,4 M$). Lindholm veut plus puisqu’il donnerait une année d’autonomie complète supplémentaire tandis que les Ducks veulent être en-dessous.

Il y a aussi le budget et le plafond salarial des Ducks à vérifier. Avec Simon Després sur la liste des blessés, Anaheim n’a qu’un peu moins de 3,4 M$ de libre sous le plafond. Il faudra donc bouger un salaire avant de signer ce contrat et ça complique certainement le tout. Comme d’habitude, Cam Fowler (4 M$) est le favori pour quitter les Ducks.

Même si c’est compliqué, les Ducks devront trouver une solution rapidement. Sans leur meilleur défenseur, ils n’ont gagné que 2 de leurs 7 premiers matchs de la saison. Ça leur donne le 6e rang de la division Pacifique avant les rencontres de jeudi soir. Les Coyotes, qui ont perdu leurs 5 derniers matchs, sont les seuls qu’ils devancent de ce côté. Ce n’est donc pas le début de saison que l’on attendait à Anaheim. Tant que Lindholm ne sera pas là, les joueurs vont avoir une bonne excuse…

AJOUT : En soirée, Bob McKenzie a dit sur NBCSN que ça avait débloqué et que ça pourrait être réglé dans les 24 à 48 prochaines heures. Ça semble donc avoir débloqué entre les passages de Dreger et McKenzie en début de soirée.