Ça prendrait un contrat maximum pour attirer Stamkos à Toronto en 2016

steven-stamkos

[oboxads]

En fin de semaine, Steven Stamkos a fait parler de lui en alimentant des vieilles rumeurs qui mentionnaient un possible retour à Toronto pour le joueur étoile. Même si ce scénario ne pourrait se dérouler que dans 23 mois, il continue à faire jaser.

En effet, selon Adam Proteau, du Hockey News, et Jeff Marek, de Sportsnet, ce retour est possible, mais ça prendrait un contrat maximum pour attirer Stamkos à Toronto. Proteau et Marek ne sont pas des informateurs de la trempe de McKenzie, Dreger ou Kypreos, mais c’est quand même des gars qui savent de quoi ils parlent et lorsqu’ils écrivent ça, c’est que la possibilité est bien réelle.

La notion de contrat maximum n’est pas très connue dans la LNH puisque ça fait un bout qu’on a vu un contrat de ce genre, mais ça existe. On connait tous la limite sur la durée des contrats alors qu’un agent libre ne peut pas signer pour plus de 7 ans avec une nouvelle équipe ou 8 ans s’il reste avec la même. Toutefois, il y a également une limite sur l’argent qu’un joueur peut gagner. Cette limite est établie à 20% du plafond salarial.

Stamkos deviendra agent libre en 2016 et selon James Mirtle, le plafond salarial devrait être autour de 80 millions cette année-là. Ça voudrait donc dire que Stamkos exigerait un contrat de 7 ans qui le paierait 16 millions par année. Ce serait donc le retour des contrats de plus de 100 millions alors qu’un contrat du genre aurait une valeur de 112 millions.

Bien évidemment, comme on parle d’un scénario qui se déroulerait dans 23 mois, bien des choses peuvent changer avant qu’on y arrive, mais pour l’instant, la venue de Stamkos à Toronto est possible, mais elle coûterait TRÈS cher aux Leafs. Par contre, comme on parle d’un joueur étoile ontarien, il en vaudrait probablement la peine à Toronto…