Aucun poste n’est en sécurité à Ottawa présentement selon le propriétaire

Pour une deuxième fois en 3 ans, les Sénateurs d’Ottawa vont manquer les séries. Comme les Sens sont l’unes des franchises les plus pauvres de la ligue, ce n’est pas une situation idéale et le propriétaire de l’équipe, Eugene Melnyk, ne s’est pas gêné pour en parler lors de sa rencontre avec les médias mardi matin.

Melnyk a dit que l’équipe ne pouvait pas survivre en manquant les séries. Il a ajouté que l’équipe doit faire les choses différemment dans le futur et qu’il croit que c’est ce qu’ils feront. Il a également mentionné qu’il regardait toutes les options possibles et que personne ne pouvait être en sécurité après une saison comme celle que les Sens viennent de connaître. Melnyk a expliqué ce raisonnement en disant que le statu quo n’allait que les ramener au même endroit.

Lorsque les journalistes lui ont demandé de préciser sa pensée, le propriétaire a expliqué qu’il n’y allait pas y avoir beaucoup de changements, mais que ceux qui seront apportés seront des changements clés. Même s’il a particulièrement visé le coach, Melnyk a dit que tout était sous le microscope.

Le propriétaire a critiqué le travail de Dave Cameron en utilisant un match contre le Canadien en exemple. Melnyk a dit que c’était stupide de donner le départ du match d’ouverture locale contre le Canadien à Matt O’Connor même si Craig Anderson avait joué la veille. C’était le seul départ du gardien dans la LNH cette saison et il avait accordé 3 buts sur 34 lancers dans une défaite de 3-1. Selon Melnyk, ce n’était pas juste pour les partisans ou le jeune gardien.

On peut donc prévoir quelques changements à Ottawa pendant la saison morte et ça devrait commencer après la décision de Bryan Murray, qui doit indiquer aux Sénateurs au cours des prochaines semaines s’il veut rester à la barre de l’équipe ou non.