Un premier weekend pas tout à fait à point pour le Rocket

Rocket

Il n’y pas seulement le CH qui souhaite ardemment renouer avec les séries cette saison. Le Rocket de Laval n’a pas disputé un seul match éliminatoire à ses deux premières saison d’existence. Joël Bouchard et son équipe souhaitent ardemment être des séries ce printemps.

Avec les Poehling, Brook, Evans, Hudon, Primeau et autres, le club-école du CH possède un alignement bien meilleur sur papier que celui des précédentes campagnes.

 

Un lent départ

Le Rocket débutait sa saison ce weekend avec deux matchs face aux Monsters de Clevland. Les deux rencontres étaient présentées à la Place Bell, à Laval, vendredi et samedi.

Malheureusement, la troupe de Joël Bouchard s’inclinée les deux fois.

Lors du match d’ouverture, Alex Belzile a trouvé le fond du filer après seulement 23 secondes. Charles Hudon a lui aussi marqué. Son but inscrit en avantage numérique en milieu de troisième période a permis au Rocket de reprendre l’avance 2-1.

Les Monsters ont toutefois enchaîné avec deux buts dans les 10 dernières minutes de la rencontre pour l’emporter 3-2.

Devant le filet, Charlie Lindgren a alloué trois buts sur 23 lancers.

À l’autre bout de la patinoire, le gardien Matiss Kivlenieks a repoussé 27 rondelles sur 29 tirs.

 

Un match plus serré que son pointage ne l’indique

Et samedi, c’est une défaite de 4-1 qu’a encaissée le Rocket. Il faut toutefois préciser que deux des quatre buts des Monsters ont été inscrits dans un filet désert, en fin de rencontre.

Le club-école des Blue Jackets a pris les devants 2-0 en deuxième période. Alex Belzile a toutefois ramené les siens dans le match en marquant en infériorité numérique au milieu de la dernière période.

Malgré un nombre de tirs très serré (Cleveland 33 | Laval 31), les Monsters ont encore une fois eu le dessus.

Le gardien Cayden Primeau a réalisé 29 arrêts durant la rencontre.

 

Belzile en grande forme

Alex Belzile a connu un excellent premier weekend.

En deux rencontres, l’attaquant québécois a inscrit deux buts et une passe. Le joueur de 28 ans est présentement au 6e rang des meilleurs pointeurs de la Ligue américaine.

Il a décoché un total de 7 lancers. Parmi les joueurs du Rocket, seul Charles Hudon (8) a obtenu plus de tirs que lui.

 

Débuts difficiles pour Poehling

Ça s’est beaucoup moins bien passé pour Ryan Poehling. Celui qu’on croyait voir débuter la saison à Montréal n’a récolté aucun point à ses deux premiers matchs avec le Rocket.

Vendredi, il a terminé la rencontre avec un différentiel de -2 et un seul tir au but. Tandis que samedi, il a encore une fois fini avec -2, sans toutefois réussir à décocher le moindre lancer vers le filet adverse.

Ça lui fait donc une fiche cumulative de -4, la pire parmi l’ensemble des joueurs du Rocket. Karl Alzner, Riley Barber et Matthew Peca sont quand à eux à -3. Dale Weise est à -2 et Charles Hudon est à -1.