Le Rocket se paye la meilleure équipe de la Ligue américaine

Rocket
Crédit photo - Rocket de Laval

Le Rocket a un lourd mandat cette semaine.

Le club-école dispute deux matchs en 48 heures face au Wolf Pack de Hartford, à la Place Bell.

La première rencontre avait lieu mercredi. Au moment de disputer ce match, le Wolf Pack était la meilleure équipe de la Ligue américaine depuis le début de la saison avec une fiche de 8-0-1 et une récolte de 17 points au classement.Hartford avait aloué seulement 16 buts en 9 matchs.

 

Solide performance du Rocket

Le Rocket a marqué le premier but du match à mi-chemin en première période. Posté devant le filet, Michael McCarron a profité d’un retour de lancer de Phil Varone pour inscrire son premier but de la saison. Le filet a été marqué en avantage numérique.

En deuxième période, Tim Gettinger a créé l’égalité après avoir soutiré la rondelle à Ryan Poehling.

En troisième période, Alexandre Alain a redonné les devants au Rocket en causant un revirement en zone neutre. Il s’agissait de son deuxième but de la campagne.

À peine une minute plus tard, Charles Hudon a provoqué un 2 contre 1 en faveur du Rocket à la suite d’une solide mise en échec. Le Québécois a opté pour le tir et ça lui a souri.

Nikita Jevpalovs a complété dans un filet désert et le Rocket s’est imposé par la marque de 4-1.

En réalisant 22 arrêts, le gardien Charlie Lindgren a obtenu une deuxième victoire en six départs cette saison.

 

Une fiche de .500 pour le Rocket

Il s’agit d’une deuxième victoire de suite pour la troupe de Joël Bouchard. Grâce à cette victoire, le Rocket a maintenant récolté 11 points en 11 matchs (5-5-1).

Alexandre Alain (1 but, 0 passe et 3 tirs) a été élu la première étoile de la rencontre. Avec deux points (1 but, 1 passe) et 3 lancers, Charles Hudon a hérité la deuxième étoile. Le défenseur Noah Juulsen complète le podium, malgré qu’il n’ait pas récolté de points hier.