Le Rocket l’emporte grâce à son jeu de puissance

Rocket
Crédit photo - AHL Report

Le Rocket s’est imposé 3-2 face aux Monsters de Cleveland, mercredi, à Laval.

L’avantage numérique a vraiment dicté le ton de la rencontre. La formation de Joël Bouchard a marqué le premier but du match en première période alors qu’Adam Clendening était au cachot.

Six minutes plus tard, les Monsters ont créé l’égalité alors que le défenseur Josh Brook était sur le point de quitter le banc des punitions.

En début de période, Adam Clendening a écopé d’une pénalité de quatre minutes et son coéquipier Dillon Simpson a été puni deux minutes. Le Rocket en a profité pour inscrire deux buts en 24 secondes, prenant ainsi les devants 3-1.

En milieu de troisième période, les Monsters ont rétréci l’écart à 3-2, là aussi sur le jeu de puissance. Ils n’ont toutefois jamais été en mesure de niveler la marque.

Au final, le Rocket a profité de trois de ses sept avantages numériques, alors que les Monsters ont capitalisé deux fois en cinq jeux de puissance.

 

Performances individuelles

Ryan Poehling s’est illustré lors de cette victoire en récoltant trois passes. Il a d’ailleurs été élu première étoile de la rencontre.

Alex Belzile a lui aussi connu une bonne soirée de travail, obtenant un but et une passe.

Au chapitre des tirs au but, Riley Barber (5), Michael McCarron (4) et Josh Brook (4) ont été particulièrement menaçants.

Devant le filet, Charlie Lindgren a été très efficace, réalisant un total de 26 arrêts.

Rétrogradé mercredi par le Canadien, le défenseur Gustav Olofsson a terminé la rencontre sans point et avec un tir au but.