Kotkaniemi marque enfin son premier but avec le Rocket

Rocket

Le Rocket était à Cleveland jeudi soir pour le premier de deux matchs en 24h face aux Monsters.

Laval a été dominée 11-6 au chapitre des tirs au but en première période. Heureusement, Cayden Primeau était en grande forme et a permis au Rocket de retraiter au vestiaire avec un pointage de 0-0 après vingt minutes.

Trois buts en moins de six minutes

La troupe de Joël Bouchard a ensuite ouvert la machine au début du second engagement.

À 2:37, Michael Pezzetta a brisé la glace en marquant de l’embouchure du filet.

48 secondes plus tard, Alexandre Alain a doublé l’avance des siens. Le Québécois s’est retrouvé en quasi-échappée à la suite d’une très longue passe de Gustav Olofsson.

Et moins de quatre minutes après le but d’Alain, Jesperi Kotkaniemi a servi une passe parfaite à Yannick Veilleux qui a porté la marque à 3-0.

Les Monsters ont ensuite réduit l’écart à 3-1 en fin de deuxième période.

Lors du dernier engagement, Yannick Veilleux a marqué son deuxième but du match en milieu de période. L’attaquant de 27 ans a porté la marque à 4-1 alors que le Rocket était en avantage numérique.

Le premier but de Kotkaniemi

Les Monsters ont répliqué rapidement pour faire 4-2, mais n’ont pas été en mesure de niveler davantage la marque.

Cleveland a retiré son gardien, mais ça a plutôt permis à Jesperi Kotkaniemi de marquer dans un filet désert, pour un pointage final de 5-2.

Il s’agissait du premier but du Finlandais en 12 matchs dans l’uniforme du Rocket. Il a maintenant un but et 12 passes depuis qu’il évolue à Laval.

La soirée de Yannick Veilleux

Si Kotkaniemi a enfin trouvé le fond du filet et a terminé la rencontre avec un but et une passe, le titre de héros du match est plutôt revenu à Yannick Veilleux.

L’attaquant québécois a conclu la rencontre avec deux buts, une passe, cinq lancers et la première étoile du match.

Ça lui fait maintenant 11 buts et six passes en 24 matchs avec le Rocket.

Gustav Olofsson s’est aussi démarqué avec une récolte de deux passes et un différentiel de +3. Il s’est mérité la deuxième étoile de la partie.

Cayden Primeau n’a pas obtenu d’étoile, mais a encore une fois fait la différence. Après tout, le Rocket a été dominé 31-21 au chapitre des tirs au but.