Jesperi Kotkaniemi produit sur l’avantage numérique du Rocket

Embed from Getty Images

Mercredi soir à la Place Bell, le Rocket de Laval n’a pas été capable de marquer à 5 contre 5, mais grâce à trois buts en avantage numérique, un autre en désavantage et un dernier à trois contre trois en prolongation, ils ont battu les Comets d’Utica 5-4. Charles Hudon et Jake Evans ont tous les deux marqué deux fois tandis que le capitaine Xavier Ouellet a quatre points, incluant le but gagnant en prolongation. Le joueur qui va toutefois retenir l’attention des fans est Jesperi Kotkaniemi, qui a fini la soirée avec trois passes.

Le #45 du Rocket avait une belle opportunité pour produire puisque c’est le meilleur pointeur du club, Jake Evans, qui a été muté sur son trio avec Charles Hudon. Toutefois, comme le Rocket, Kotkaniemi a fait des dégâts sur l’avantage numérique. Il a obtenu des passes sur les deux buts de Hudon sur l’attaque massive et il a fait la même chose sur celui d’Evans. Kotkaniemi a résumé son rôle sur cette unité assez simplement après le match.

« Mon travail est assez simple » a expliqué Jesperi Kotkaniemi. « Je donne la rondelle à Hudon et il marque. C’est mon travail, donc c’est assez simple. »

Il faut dire que Charles Hudon est plutôt dominant cette saison sur l’avantage numérique. Avec 14 buts, il mène la AHL et ça ne prend pas en compte ses deux buts marqués à 6 contre 5. D’ailleurs, si on prend tous les buts en compte, Hudon vient désormais au 5e rang de la ligue avec 23 en 37 matchs. Tous les joueurs devant lui ont joué plus de matchs dans la AHL cette année. Le Québécois a lui aussi complimenté Kotkaniemi pendant le match.

C’est certainement ce que le Canadien veut voir de Kotkaniemi. Ils veulent qu’il produise offensivement dans la AHL et il répond à l’appel jusqu’à maintenant avec quatre points en deux matchs.

Par contre, ça ne veut pas dire que tout est parfait dans son cas. Après le match, il a admis qu’il avait encore des choses à travailler dans son jeu. Joël Bouchard a également fait allusion à trois ou quatre séquences qu’il ne peut pas faire dans la LNH. Malgré tout ça, il a quand même été l’un des meilleurs joueurs de possession du club à 5 contre 5.

C’est donc bien de voir qu’il noircit la feuille de pointage et qu’il fait bien en général, mais ça ne veut pas nécessairement dire qu’il n’a plus rien à apprendre dans la AHL.

Les highlights du match

Les propos de Jesperi Kotkaniemi

L’après-match de Joël Bouchard