Cayden Primeau chassé de son filet en moins de dix minutes

Rocket
Crédit photo - Rocket de Laval

Le Rocket de Laval a traversé une séquence intéressante au tournant de la nouvelle année. Entre le 28 décembre et le 10 janvier, le club-école du Canadien a remporté cinq matchs de suite; sa deuxième meilleure série de victoires de la saison.

La troupe de Joël Bouchard a toutefois connu la défaite samedi en s’inclinant 2-0 contre les Phantoms de Lehigh Valley.

Dimanche, les joueurs du Rocket étaient cette fois à Bridgeport pour y affronter les Sound Tigers et tenter de renouer avec la victoire.

 

Un mauvais départ

Les choses ne se sont toutefois par déroulées comme prévu. Après à peine plus de deux minutes, les Sound Tigers ont marqué en désavantage numérique.

Par la suite, Otto Koivula a inscrit un doublé. Il y avait seulement 9:37 d’écoulées à la rencontre et le pointage était de 3-o en faveur de Bridgeport.

9:37, c’est également le temps de jeu de Cayden Primeau.

En effet, après le troisième but des Sound Tigers, Joël Bouchard a décidé de remplacer son gardien. Ce dernier avait alloué trois buts sur seulement cinq lancers.

C’est donc Keith Kinkaid qui a été appelé en renfort.

 

Un bel effort en deuxième

Le changement de gardien a un peu amélioré la situation du Rocket.

Alexandre Alain a réduit l’écart à 3-1 à 13:01 de la première période en inscrivant son neuvième filet de la campagne.

Au début du second vingt, Riley Barber a permis à Laval de s’approcher davantage des Sound Tigers.

Sauf que quelque minutes plus tard, Otto Koivula a complété son tour du chapeau et Kieffer Bellows a marqué son 15e but de la saison, annulant ainsi les efforts du Rocket.

Laurent Dauphin a redonné un peu d’espoir dans le camp du Rocket en marquant son premier but depuis qu’il est dans l’organisation du Canadien.

Le filet avait initialement été attribué à Lukas Vejdemo, mais c’est finalement Dauphin qui a été crédité du but.

Même s’ils ont dominé la deuxième période 14-5 au chapitre des tirs au but, les joueurs du club-école du CH n’ont pas réussi à rétrécir l’écart. Après 40 minutes, les Sound Tigrs menaient 5-3.

Pas de miracle en troisième

Avec moins de sept minutes à faire au match, Phil Varone a porté la marque à 5-4. Il s’agissait pour lui aussi de son premier but dans l’uniforme du Rocket. Varone a maintenant un but et cinq passes avec Laval.

Malheureusement, Nick Schilkey a compté dans un filet désert en fin de rencontre, scellant ainsi l’issue du match.

Le Rocket s’est donc incliné 6-4, même s’il a eu le dessus 30-23 au chapitre des tirs au but.

L’incapacité de Laval de profiter de ses cinq jeux de puissance (en plus d’allouer un but alors qu’il était en avantage numérique) n’a certainement pas aidé la cause de la formation de Joël Bouchard.

Dans la défaite, Phil Varone a bien fait avec un but, une passe, quatre lancers et un différentiel de +2.

Devant le filet, Keith Kinkaid a repoussé 15 des 17 rondelles dirigées vers lui.

Le Rocket disputera son prochain match samedi contre le Moose du Manitoba, à Winnipeg.