« Quelqu’un d’autre peut supporter le fardeau du Canada » – Eugenie Bouchard

Drama

La dégringolade d’Eugenie Bouchard ne semble pas vouloir s’arrêter. Les victoires se font plutôt rares du côté de la Québécoise de 23 ans. Genie manque de confiance lorsqu’elle est sur les courts.

Bouchard a évidemment beaucoup de pression sur les épaules, elle qui est la meilleure joueuse de tennis au Canada.

« Vous n’avez aucune idée de ce que je vis et vous ne savez pas à quoi ressemble mes journées », a-t-elle laissé entendre devant les médias, suite à sa défaite au premier tour à Toronto.

L’étoile montante du tennis, Bianca Andreescu, pourrait-t-elle avoir la pression de représenter le tennis canadien au lieu de Bouchard?

« C’est une bonne joueuse. J’ai pratiqué avec elle un peu à Washington et je crois qu’elle a bien fait la semaine dernière. Dorénavant, quelqu’un d’autre peut porter le fardeau de représenter le tennis canadien. »

Depuis ses débuts sur le circuit de la WTA, Eugenie Bouchard est une tête d’affiche pour Tennis Canada. Est-ce que moins d’attention à son endroit pourrait l’aider?

« Je suppose que je suis relativement jeune, mais je me sens vieille d’une manière, vous savez? Je suis sur le circuit depuis plusieurs années et je pense qu’il est important de ressentir un peu la pression du temps, de passer à l’action et pas seulement de se détendre et de laisser passer les années. Ce serait le pire que je puisse faire. »

« Ce serait bien si les médias ne mettaient pas autant de pression sur moi ».

La 70e raquette mondiale a en quelque sorte lancé un message aux représentants des médias avec ce cri du cœur.

Cela dit, Bouchard est encore à la Coupe Rogers à Toronto. Elle dispute la compétition en double en compagnie de la première joueuse au monde, Karolina Pliskova. Le duo canado-tchèque a remporté son premier match afin d’accéder au second tour. Bouchard et Pliskova affronteront les huitièmes têtes de série, Anna-Lena Groenefeld et Kveta Peschke, lors de leur prochaine rencontre.

Via Sportsnet