PyeongChang: controverse autour de la Statue de la Liberté

Drama
Crédit photo - Crédit photo: NHL.com

Le CIO a pris une décision très controversée pour les Américains en demandant aux gardiennes de but des États-Unis de retirer la Statue de la Liberté de leurs masques.

Nicole Hensley et Alex Rigsby ont respectivement une représentation de la célèbre statue sur le côté gauche et sur le menton de leur masque.

Le comité a expliqué que le règlement interdisait qu’une pièce d’équipement arbore quelconque message politique ou lié à l’identité nationale. Cette explication semble un peu absurde, puisque l’uniforme des athlètes est généralement conçu avec les couleurs du drapeau et le nom du pays est toujours inscrit.

La décision du CIO a été rendue quelques heures avant l’affrontement entre l’équipe américaine et celle des Athlètes olympiques de Russie. Plusieurs amateurs ont déjà avancé la théorie du complot russe, accusant la Russie d’avoir demandé au Comité de se pencher sur la question.

Quoi qu’il en soit, le comité américain s’est insurgé contre cette demande et le CIO a fini par céder. Les deux gardiennes de but ont donc pu conserver le droit d’arborer l’emblématique statue sur leur masque.