Un parieur québécois a gagné 5650$ grâce au golf samedi

Embed from Getty Images

Je n’en parle pas beaucoup sur le site parce que je n’ai pas encore parfaitement établi ma stratégie pour en profiter, mais j’adore parier sur le golf avec Mise-O-Jeu. À cause de la longueur des rondes de golf, c’est dur d’avoir une meilleure qualité/prix en termes de temps où tu peux profiter de ton pari et avec l’approche du Masters le mois prochain, j’aime tester des stratégies pour voir ce qui fonctionnera rendu là.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’un parieur de Terrebonne est prêt pour le premier tournoi majeur de la saison. Il a profité du ValSpar Championship en fin de semaine pour faire un gain de 5700,15$ avec un pari de 50$ sur huit affrontements de golfeurs pendant la troisième ronde du championnat. Tel que mentionné plus haut, il a eu toute une journée de stress, mais quand tu finis avec un profit du genre, ça en vaut clairement la peine.

Il faut dire que certains affrontements n’ont pas été trop compliqués. Par exemple, le Canadien Nick Taylor a battu Lahiri par huit coups tandis que Jim Furyk s’est défait de Willett par six coups. Même l’affrontement de CT Pan contre Kraft, dans lequel Pan ne menait que d’un coup après 15 trous, s’est soldé avec une avance de quatre coups pour le parieur puisque Kraft a terminé sa ronde avec trois bogeys.

Bien évidemment, ce n’est pas toujours aussi simple. Par exemple, Wyndham Clark s’enlignait pour une victoire facile contre Diaz, sur lequel il avait une avance de cinq coups après 15 trous, mais il n’a gagné que par deux, notamment à cause d’un double bogey au 16e trou.

Des fois, ça va de l’autre côté comme ce fût le cas avec Jason Kokrak face à Stuard. Kokrak avait eu besoin de faire un birdie au 14e pour conserver son avance d’un coup. Au 15e, qui est un par 3 de 218 verges, il n’a pas pris de chance en faisant un trou d’un coup. Stuard l’a encore suivi avec un birdie, mais il a finalement gagné l’affrontement par trois.

Les trois autres matchs de ce parieur se sont littéralement décidés par un coup, donc ils auraient tous pu pencher d’un côté comme de l’autre. Dans le cas de Matt Jones, il avait une avance de deux sur Gay après 15 trous, mais un bogey au 16e a compliqué la situation. Heureusement, il a tenu le coup et ça a permis au parieur de Mise-O-Jeu de continuer à stresser pour son gain.

Ses deux autres matchs ont été les plus dramatiques. Après 14 trous, Russell Henley perdait par un coup et il a fait un bogey au 15e, donc ça ne s’enlignait vraiment pas bien pour le parieur. Par contre, Kodaira a lui aussi inscrit un bogey en plus d’en ajouter deux autres au 16e et au 17e. Ça donnait donc une avance d’un coup à Henley avant le 18e et il a ajouté un autre par pour garder le combo en vie.

C’était encore plus compliqué Patton Kizzire, qui est arrivé au 18e à égalité avec Cejka. Ce dernier a toutefois raté un coup roulé de moins de cinq pieds pour le par, ce qui a donné la victoire à Kizzire. C’était probablement un événement anodin pour les quelques spectateurs qui l’ont vu, mais pour ce parieur de Terrebonne, ce raté lui a valu 5700,15$.

Le pari gagnant

Tags: