Un gain de plus de 32 000$ grâce à 5 matchs de la LNH

Embed from Getty Images

Un parieur québécois a profité des derniers matchs avant la date limite pour faire une bonne passe d’argent dimanche soir. Avec un pari de 20$ sur Mise-O-Jeu, le parieur en question a gagné 32 484,40$ grâce à six paris sur cinq matchs différents de la LNH. Toutes les rencontres étaient le même jour, donc ça a été quelques heures assez enivrantes pour ce parieur.

Il a commencé la soirée avec une victoire des Sabres de Buffalo contre les Bruins de Boston, ce qui est toujours surprenant. Il pourra remercier Chad Johnson qui a fait 34 arrêts dans une victoire de 4 à 1 alors que les Sabres n’ont obtenu que 24 tirs au but dans le match. Le pire, c’est que cette partie était l’une de ses plus petites cotes.

C’est par la suite que les gros montants sont entrés puisqu’il a choisi le vainqueur de trois matchs en spécifiant que ça allait être en prolongation ou en tirs de barrage. Deux de ses équipes, le Wild et les Wings, l’ont fait suer jusqu’à la fin puisqu’ils ont tous les deux gagné alors qu’il restait moins de 15 secondes à écouler à la prolongation.

C’était encore pire dans son autre match parié de la sorte puisqu’il a eu besoin de deux buts de Rickard Rakell en moins de 30 secondes pour forcer la prolongation. Le parieur n’était qu’à 7 petites secondes de voir son gros gain s’envoler, mais Rakell l’a gardé dans le match au tout dernier moment. Même s’il devait beaucoup de gratitude aux Ducks, le parieur avait encore besoin de voir les Oilers gagner en surtemps et ça a dû être tout un changement d’allégeance de sa part. Ça a fonctionné puisque Connor McDavid a marqué le but gagnant dans la troisième ronde de tirs au but.

Le dernier match était le seul sur lequel il avait deux paris alors qu’il avait besoin d’un gain des Canucks dans un match de 5 buts ou moins. Son souhait a été exaucé avec une victoire de 3-1 de Vancouver, mais encore là, il a dû patienter parce que c’était 1-1 au milieu du troisième engagement. Daniel Sedin lui a redonné l’avance avec moins de neuf minutes à faire et Darren Archibald l’a rapproché du but quelques minutes plus tard. Bref, c’est tout un gain pour ce parieur, mais il l’a certainement travaillé devant sa télé.

Le pari gagnant

Tags: