Un gain de 54 418$ pour un parieur québécois grâce à la NFL, NBA et LNH

Embed from Getty Images

Plus tôt cette semaine, on a parlé d’un parieur qui avait fait plus de 10 000$ sur Mise-O-Jeu grâce à la domination des Eagles. C’était un pari impressionnant puisqu’il était logique considérant le résultat final, mais ce parieur n’a pas été celui qui a fait le plus d’argent grâce à cette victoire. Ce titre revient à un autre parieur qui a réussi le 5e plus gros gain dans l’histoire de Mise-O-Jeu.

Avec une mise de 50$ sur des matchs de la NFL, la NBA et la LNH, ce parieur a remporté 54 148,10$. C’est tout un montant et il aurait eu le deuxième plus gros gain de l’histoire s’il avait mis la mise maximale. Pourtant, il avait seulement pris les Eagles dans ce combo et c’était probablement son pari le plus facile dans le lot.

Son autre pari dans la NFL était beaucoup plus compliqué et la cote qui a suivi le démontrait bien. Il avait besoin que les Jaguars mènent à la mi-temps, mais que les Pats gagnent le match. C’était loin d’être impossible parce que la Nouvelle-Angleterre a tendance à partir lentement, mais aussi à trouver le moyen de gagner et c’est exactement ce qu’ils ont fait dimanche dernier. Par contre, c’est bon de mentionner que selon l’algorithme d’ESPN, les Pats n’avait que 6,2% de gagner le match lorsqu’il restait 11 minutes à faire au temps réglementaire. Ce n’est donc pas parce que ça semble normal pour les Pats, que c’était un scénario évident.

C’était toutefois suffisant pour ce parieur dans la NFL. Il a eu besoin d’une autre surprise dans la NBA alors que les Pacers ont défait les Spurs de San Antonio 94 à 86 dimanche. Les 20 revirements que les Pacers ont causé dans ce match-là ont certainement aidé à causer ce qui était seulement la troisième défaite des Spurs à San Antonio depuis le début de la saison.

Également dimanche, le parieur avait deux matchs à surveiller dans la LNH. Heureusement pour lui, les deux n’ont jamais vraiment été en doute alors que les Golden Knights de Vegas ont battu les Hurricanes 5-1 et que les Sharks ont vaincu les Ducks 6 à 2.

C’est donc dire que le parieur arrivait lundi soir avec seulement trois paris à gagner pour obtenir un gain de 54 138,10$. Par expérience personnelle, ça a dû être une journée intense émotionnellement pour ce parieur parce qu’en trois heures, j’ai eu de la misère à gérer mon stress. Je n’imagine pas ce que ça aurait été si j’avais eu à travailler au milieu du combo.

Lundi soir, le parieur devait voir le Lightning gagner en temps réglementaire à Chicago et grâce aux 40 arrêts d’Andrei Vasilevskiy, c’est exactement ce qui est arrivé alors que Tampa Bay a gagné 2-0. Son dernier match était particulier puisqu’il avait besoin de voir la bonne équipe gagner en plus de choisir celle qui allait être punie le plus souvent. Dans ces deux catégories, il avait choisi l’Avalanche contre les Maple Leafs à Toronto.

Au niveau des punitions, il a été correct puisque le Colorado a reçu les trois punitions mineures de la partie. Ça a été plus compliqué au niveau du gagnant de la partie puisque l’Avalanche a gagné la dernière partie de leur séquence de 10 victoires consécutives en battant les Maple Leafs 4-2. Le score est toutefois trompeur puisque l’Avalanche a inscrit un but dans un filet désert et qu’Auston Matthews a vu son but être refusé de façon controversée. Sans cette décision, le résultat final aurait pu être bien différent, tout comme le compte en banque du parieur en question.

Le pari gagnant

Tags: