Un gain de 11 800$ pour un parieur québécois grâce à deux matchs de la LNH

Embed from Getty Images

Un parieur de Sainte-Marie a commencé sa fin de semaine de très belle façon vendredi soir avec un gain de 11800,95$ sur Mise-O-Jeu grâce à un pari de 10$ sur deux matchs de la LNH. Ces deux rencontres étaient Panthers/Capitals et Wild/Stars. Ce qui est intéressant, c’est que ces gros gains comprennent souvent huit paris, mais dans ce cas-ci, il a réussi à gonfler son profit avec seulement sept options.

Par contre, ça ne veut pas dire que le pari a été de tout repos. Il avait besoin d’une victoire des Panthers en prolongation ou fusillade. Bien évidemment, ça comprend une grosse cote, mais ce n’était pas qu’un pur coup de chance puisque tous les matchs de la Floride se sont soldés avec un écart d’un but jusqu’à maintenant cette année et quatre d’entre eux ont eu besoin de temps supplémentaire.

Ceci étant dit, le futur gagnant ne devait pas se sentir trop confiant quand les Panthers menaient 4-1 après 20 minutes de jeu. C’était une bonne nouvelle pour un autre de ses paris puisque Jonathan Huberdeau avait déjà deux points et qu’il devait battre Nicklas Backstrom, qui était blanchi jusque-là, mais ça ne s’enlignait pas pour une prolongation. Heureusement pour lui, en deuxième période, ça a changé de bord avec trois buts consécutifs de Washington avant qu’Huberdeau redonne l’avance aux siens. Avec un autre point du Québécois et toujours rien de Backstrom, cet aspect du pari était réglé, mais il avait encore besoin de la prolongation.

Entretemps, son autre pari sur cette rencontre s’est aussi solidifié puisqu’il avait besoin que les Capitals aient plus de minutes de punition que les Panthers, ce qui était risqué parce que le match était Washington. Les Caps ont toutefois répondu à l’appel avec 16 minutes contre huit pour les visiteurs. Ça inclut une séquence de trois minutes en fin de deuxième période pendant laquelle ils ont été punis à trois reprises, ce qui a donné un coussin au parieur en plus de permettre à Huberdeau de marquer.

En troisième, il avait quand même besoin que les Caps forcent la prolongation et c’est ce que nul autre que Nicklas Backstrom qui l’a fait alors qu’il restait moins de 100 secondes à faire au temps réglementaire. La prolongation n’a pas fait de gagnant, mais Washington menait 2-1 en fusillade avant que Trocheck s’élance comme troisième tireur. Il a marqué pour prolonger le tout et après que Hutchinson ait bloqué Backstrom, c’est Huberdeau qui a permis au parieur de survivre ce match.

La deuxième partie n’était pas plus reposante parce qu’il avait besoin que le Wild gagne en temps réglementaire tout en obtenant plus de tirs que les Stars. Il avait aussi besoin que Parise devance Seguin sur la feuille de pointage et c’était la même chose pour Suter avec Klingberg. Or, après 40 minutes de jeu, c’était 0-0 et les Stars avaient une avance de 30-21 au chapitre des tirs au but. Ça a mené au but de Jason Spezza en tout début de troisième, mais c’est après que ça a reviré de bord pour le parieur.

Les Stars n’ont obtenu que trois autres tirs au but dans la période alors que le Wild en a dirigé 15 vers leur cage, ce qui s’est occupé de cet aspect du pari. Cette domination a permis à Dumba d’égaler la marque vers le milieu de la période. Parise avait obtenu une mention d’aide sur cette séquence et c’est Ryan Suter qui a marqué le but gagnant quelques minutes plus tard. Pour mettre la cerise sur le sundae, Parise a marqué le but d’assurance dans un filet désert avec une passe de Suter. Ça solidifiait la victoire du Wild, mais aussi de ce parieur qui a rentabilisé son 10$ pour se donner tout un vendredi soir.

Le pari gagnant

Tags: