Trois vedettes à éviter dans ton pool hebdomadaire Mise-O-Jeu

Embed from Getty Images

Je ne parle pas souvent du pool hebdomadaire Mise-O-Jeu sur le site, mais j’ai quand même un profit de 110$ avec mes équipes présentées depuis le début de la saison (140$ de gains sur trois participations). Comme mon compte avait encore de l’argent gagné lors de la date limite des échanges (un gros merci aux Stars de Dallas qui ont mis la main sur Zuccarello), j’ai décidé de retenter ma chance cette semaine.

Bien évidemment, pour gagner un pool hebdomadaire Mise-O-Jeu, tu as besoin de chance, mais tu dois aussi présenter un alignement qui maximise tes opportunités de points tout en te séparant du groupe de 19 poolers contre qui tu luttes. Cette dernière partie est souvent celle qui est négligée, mais elle est tout aussi importante puisque si tu fais deux ou trois choix pivots qui rapportent, tu vas grimper au sommet du classement très rapidement.

La meilleure façon de faire ça est de dénicher le joueur avec peu de valeur qui va exploser cette semaine-là, mais c’est très difficile à faire. L’autre méthode est d’identifier les vedettes populaires qui vont décevoir et en évitant de dépenser ton argent sur ces gars-là, tu te sauves non seulement de l’argent, mais tu en profites quand l’alignement de tes rivaux souffre de ce manque de production.

Pour réussir ça comme du monde, tu dois identifier les vedettes populaires de la semaine sur Mise-O-Jeu (les joueurs qui ont une valeur de 8 ou plus et qui ont quatre matchs cette semaine-là) et choisir ceux que tu veux éviter pendant cette période de sept jours. Pour te donner une idée, voici les trois vedettes que j’ai évitées cette semaine :

Evgeni Malkin

Les Penguins vont être très bien représentés cette semaine dans le pool avec quatre matchs à l’horaire. J’ai d’ailleurs pigé dans leur formation, mais j’ai évité Malkin parce qu’il doit exploser offensivement pour justifier son prix et ce n’est pas ce qu’il fait ces temps-ci. Il n’a pas obtenu plus d’un point dans ses six dernières parties et je ne sais pas si son trio avec Kessel et Aston-Reese est aussi bon qu’il ne semble l’être sur papier.

Je ne dis pas que Malkin va être blanchi de la feuille de pointage cette semaine, mais entre lui et Crosby, je préfère dépenser un peu plus pour le #87, d’autant plus que je peux ramasser ses deux partenaires de trio (McCann et Guentzel) à bas prix pour compenser la dépense. Selon moi, Crosby a beaucoup plus de chances de justifier son prix et il faut faire un choix à Pittsburgh si on veut diversifier un peu nos options.

Mark Giordano

Je pense encore que c’est un bon ajout pour le pool annuel, mais ce n’est juste pas la semaine des Flames en termes de production offensive. Ils n’affrontent que des équipes qui sont dans ou tout juste à l’extérieur du top 10 de la LNH pour les buts accordés. Ça limite vraiment le potentiel de destruction offensive qui est bien réel à Calgary. C’est aussi un club qui doit refermer son jeu défensif pour aider ses gardiens en difficulté et ça pourrait ralentir un gars comme Giordano.

Malgré tout ça, le défenseur va recevoir une tonne d’attention dans le pool hebdo grâce à sa saison spectaculaire et au calendrier des Flames. Je vais passer mon tour parce que je respecte trop le jeu des Coyotes et des Golden Knights présentement et je ne crois pas que Giordano va répondre aux attentes créées par sa popularité.

Tuukka Rask

Tuukka Rask peut sembler être un nom bizarre à côté de ces deux-là, mais le gardien des Bruins est tout simplement en feu présentement. En fait, il n’a pas encore perdu en temps réglementaire en 2019. Sa dernière décision du genre remonte au 23 décembre en Caroline. En plus, il vient juste de blanchir les Devils.

Tous ces facteurs vont faire en sorte que Rask sera extrêmement populaire cette semaine, d’autant plus que les quatre matchs des Bruins risquent d’attirer pas mal d’attention vers son nom. Le problème, c’est que les Bruins n’affrontent pas de mauvaise attaque cette semaine, ce qui diminue ses chances de blanchissage et c’est fort possible que l’équipe décide de donner le départ contre Ottawa à Halak afin de garder Rask contre Pittsburgh, ce qui n’aiderait pas ses chances d’obtenir une autre victoire.

C’est clair que Rask connait des moments exceptionnels présentement, tout comme son équipe, mais ses chances de blanchissage sont relativement faibles et s’il perd un match ou deux, il ne vaudra plus l’investissement. C’est donc un gars dont la popularité sera beaucoup trop élevée pour sa possibilité de production et si sa bonne séquence se termine, tu auras été gagnant en l’évitant.

Mon équipe de la semaine

Tags: