Seulement 12% des parieurs québécois ont investi sur l’arrivée de Drouin à Montréal

Les rumeurs sortent d’un peu partout dans le dossier Jonathan Drouin. Les deux équipes les plus souvent mentionnées sont le Canadien et les Blues, mais on entend aussi parler des Ducks, des Preds et du Wild. Les possibilités sont donc encore nombreuses et c’est ce qui rend le travail de Mise-O-Jeu et de ses parieurs encore plus difficile.

La cote du Canadien (4) est la 3e plus petite dans le pari de Mise-O-Jeu derrière celle des Blues (2,5) et des équipes qui ne sont pas inclues dans le pari (3,25). On pourrait croire que ça nous indique que les parieurs québécois sont optimistes par rapport à l’arrivée de Drouin à Montréal.

Par contre, en regardant les données, on se rend compte qu’il y a un peu moins d’optimisme que prévu. Le Canadien est seulement la 4e option la plus populaire dans ce pari. Malgré les rumeurs récentes entourant l’équipe, seulement 12% de l’argent placé sur ce pari est sur le Tricolore.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce « faible » support de la part des parieurs. Le plus évident est le fait que le Tricolore partage une division avec le Lightning, ce qui veut dire que le prix sera plus élevé. Il faudrait donc que le Canadien panique vraiment pour payer le premium nécessaire à la conclusion de cette transaction. L’autre facteur qui affecte le plus cette situation est la présence de rumeurs impliquant d’autres équipes.

Les Blues sont l’équipe la plus présente dans ces rumeurs et leur cote de favori n’est pas un accident. Le tiers des paris sur Jonathan Drouin l’envoient avec les Blues. C’est la destination la plus populaire alors que l’option des autres équipes (19%) occupe la dernière place du podium.

Étonnamment (considérant leur cote de 11), Tampa Bay est la 2e destination la plus populaire auprès des parieurs québécois, récoltant le quart du magot. Depuis le début de ce pari, c’est mon option préférée et la hausse de la cote n’est pas suffisante pour me faire changer d’idée malgré l’augmentation des rumeurs dans ce dossier. En comparaison, la plus grosse cote pour un joueur qui ne serait pas échangé avant la date limite est celle de Nathan Beaulieu (2).

Les deux autres équipes qui ont attiré un peu d’argent sont les Ducks (8%) et les Prédateurs (3%). Les parieurs ne semblent donc pas vraiment donner de chance aux équipes surprises malgré des cotes de plus de 25, ce qui n’est pas surprenant puisqu’on ne les a pas vraiment vu dans les rumeurs (à l’exception des Rangers au début du dossier).

Distribution des paris

Echange_Drouin