Nos paris sur le Super Bowl

Embed from Getty Images

Le Super Bowl est reconnu pour plusieurs aspects. Ce n’est pas l’émission de télé la plus regardée annuellement, et de loin, pour rien. Il y a de quoi pour tout le monde avec le match, les publicités et le spectacle de la mi-temps. Bien évidemment, c’est aussi l’événement par excellence au niveau du pari sportif et avec Mise-O-Jeu, c’est un rendez-vous qu’on ne manque pas.

On est maintenant sur une séquence de deux années consécutives dans le profit lors de ce match sur le site et on dit jamais deux sans trois, donc on va essayer de suivre ce dicton cette année. Par contre, je suis moins confiant que la majorité des parieurs québécois par rapport au résultat du match, donc je me suis concentré sur 10 props parmi la centaine offerte par Mise-O-Jeu.

Gurley a probablement connu son pire match en carrière dans la finale de l’Association, donc ça me refroidit un peu. Par contre, il a le talent pour rebondir sur la plus grosse scène possible et les Rams vont vouloir donner des lancers faciles à Jared Goff. Gurley est l’un des meilleurs porteurs de ballon dans le jeu de passes et contre des Pats qui ont énormément de difficulté à stopper ce genre de jeu, il pourrait leur causer des problèmes tout au long de la soirée. En plus, la barre des 31 verges n’est pas bien difficile à atteindre et s’il est visé trois ou quatre fois, il va nous rapporter de l’argent.

Les Pats ont des ressources limitées au niveau des secondeurs, qui sont plus habiles pour mettre de la pression sur le quart que pour couvrir les ailiers rapprochés. Ça risque de rapporter pour Everett, qui sera l’autre option de secours de Jared Goff. Encore une fois, on parle d’un petit nombre et deux réceptions pourrait permettre à Gerald de nous donner un autre pari gagnant. C’est toujours cool de gagner en première demie et je crois sincèrement que ça peut être un pari remporté rapidement.

Celui-là va nous faire travailler toute la soirée, mais j’y crois quand même. Les Pats ont dessiné tous leurs jeux offensifs pour que le ballon sorte rapidement, ce qui ne donnera pas assez de temps à la ligne défensive des Rams de se rendre à Brady. De toute façon, ils risquent de courir pas mal, ce qui va limiter les chances de sacs. De l’autre côté du ballon, Los Angeles a tellement d’outils offensifs que pour assurer la couverture de tout le monde, les Pats ne pourront pas mettre trop de ressources sur la pression du quart-arrière, qui se servira de Gurley quand la soupe sera trop chaude.

Ce pari combine deux de mes théories. Comme tu vas le voir plus bas, je crois que les deux coachs vont être plutôt agressifs, donc je ne m’attends pas à ce qu’on voit beaucoup de placements tentés puisqu’ils vont plutôt tenter de convertir le quatrième essai. Ils ne voudront pas risquer un placement de trop loin non plus parce que ça donne une bonne position sur le terrain à l’attaque adverse, qui pourra en profiter. Je m’attends donc à peu de placements tentés, ce qui augmente nos chances de réussite de ce côté avec une bonne cote.

Cette théorie nous mène aux paris plus intéressants puisque Mise-O-Jeu a combiné le Super Bowl avec le match Canadiens/Oilers. Je commence avec ma plus grosse cote de l’article. J’aime vraiment ce pari parce que les Oilers jouent un style robuste qui pourrait inciter Domi à se commettre une ou deux fois. Comme je pense qu’il y aura peu de placements, ce serait suffisant pour faire gagner une grosse cote. En plus, Zuerlein couvre une blessure pour les Rams, donc ils vont être encore moins portés à essayer les trois points. C’est loin d’être un pari assuré, mais la cote est vraiment tentante.

Je sais que plusieurs s’attendent à un match à bas pointage, donc je ne serais pas surpris d’apprendre que les tirs d’Edmonton étaient une option plus populaire que celle des Pats même si ces derniers sont populaires. Par contre, il faut se rappeler que Ken Hitchcock a vraiment resserré le jeu des Oilers, qui en seront à un deuxième match en deux jours. Si tu suis mes chroniques, tu sais que ça veut dire que je m’attends à un match à bas pointage avec peu de lancers et c’est ce qui offre une opportunité pour ce pari des Pats.

C’est un peu le même principe pour ce pari. Je ne m’attends pas à un festival offensif entre les Oilers et le Canadien. Montréal ne marquera pas plus que trois buts et si c’est moins que ça, la barre n’est vraiment pas élevée pour une attaque aussi explosive que celle de Los Angeles contre une défense qui fait bien récemment, mais qui a encore des faiblesses à exploiter. Je comprends que ce n’est pas le pari préféré des Québécois qui comptent pour les Pats, mais c’est une belle opportunité de baisser le total de points nécessaires des Rams si tu penses qu’ils vont marquer contre les Pats.

C’est un autre pari qui pourrait ne pas être trop populaire, mais la tertiaire des Rams va essayer de forcer des revirements et Brady vieillit, ce qui mène à deux ou trois lancers plus douteux par match. De l’autre côté, Jared Goff va faire face à une couverture très serrée et il devra faire un sans-faute pour éviter les revirements. Dans un aussi gros moment, il risque d’en échapper une ou deux et si McDavid n’explose pas avec trois points contre le Canadien, c’est un pari gagnant.

En 89 matchs dans la LNH, Victor Mete a un total de huit mises en échec. On peut donc assumer qu’il ne sera pas crédité d’une mise en échec contre les Oilers et ce serait parfait puisque dans huit des neuf derniers Super Bowl, on a vu une équipe essayer le deux points. L’an passé, c’est arrivé deux fois. Comme on considère que ces jeux sont réussis 50% du temps, la cote de Mise-O-Jeu nous donne beaucoup de valeur ajoutée pour espérer que Mete ne frappera pas un Oilers. C’est sans compter que les deux clubs vont sortir leur meilleur jeu de l’année dans cette situation et qu’ils ont chacun des coachs offensifs incroyables, ce qui augmente probablement le taux de réussite.

Mise-O-Jeu offre aussi le même type de pari avec le match des Raptors contre les Clippers dimanche. Siakam est un peu la vedette obscure de l’heure dans la NBA alors que sa valeur s’est envolée grâce au bon début de saison des Raptors. Par contre, il n’a que huit rebonds à ses deux derniers matchs et lors du match précédent contre les Clippers, il avait été limité à trois rebonds. Julian Edelman risque d’approcher les 10 cibles dans ce match et c’est le cas parce qu’il fait souvent les catchs lorsque visé. À moins que Siakam explose plus tôt dans la journée, le receveur des Pats devrait nous gagner ce pari sans trop de problèmes.

Tags: