Nos paris sur le Super Bowl

À chaque année, le Super Bowl est l’un des plus gros événements du calendrier sportif et ce n’est pas seulement parce que le football est le sport le plus populaire aux États-Unis. Il y a de quoi pour tout le monde alors qu’en plus des 2 meilleures équipes de la ligue qui s’affrontent, on y voit un spectacle de la mi-temps habituellement haut en couleurs ainsi que des rares publicités qui attirent notre attention pour les bonnes raisons. Même les parieurs sont comblés avec une tonne d’options pour ce match.

De ce côté, Mise-O-Jeu n’a pas déçu cette année avec un total de 69 paris disponibles pour le gros match. J’ai sélectionné mes 10 préférés dans le groupe dont quelques-unes qui sont en lien avec le match du Canadien contre les Oilers plus tôt dans la journée. Les voici :

Connor McDavid est l’un des joueurs les plus désagréables contre qui parier dans la LNH, mais il n’a qu’un point à ses 3 derniers matchs. L’affrontement de dimanche est en après-midi et pour une équipe de l’Ouest, c’est une adaptation assez difficile à faire, donc on pourrait voir un lent départ des Oilers, ce qui nous achète du temps. Je prends les interceptions puisque comme tu vas le voir plus bas, je m’attends à un match avec beaucoup de passes et je ne serais pas surpris de voir 2-3 interceptions dans ce match. J’adore McDavid, mais c’est lui en demander pas mal pour un match qui commencera à 10h pour l’horloge biologique des Oilers.

En 27 matchs cette saison, David Desharnais a un grand total de 1 mise en échec. Ce pari-là est donc une question pour savoir s’il y aura un converti de 2 points dans ce match-là. Avec la qualité des 2 attaques en présence, je ne serais pas surpris d’en voir 1 ou 2 dans cette rencontre. En plus, lors du Super Bowl, les coachs ont tendance à être plus agressifs (on se rappelle le botté court des Saints contre les Colts), donc ils auront plus tendance à s’essayer. C’est sans parler de la semaine supplémentaire de pratique qui leur a permis de mettre en action leurs quelques jeux à utiliser dans cette situation.

Danault a un peu plus de 1,5 tirs au but par match depuis le début de la saison. Bien évidemment, c’est en hausse depuis qu’il a rejoint Radulov et Pacioretty, donc il pourrait très bien en obtenir 3 ou 4 dans cette rencontre. Je serais surpris de voir les Falcons frapper plus de 2 placements puisque tu ne peux pas te permettre de laisser 4 points sur le terrain dans un match où les 2 unités offensives sont si formidables. On devrait donc voir Atlanta s’essayer sur les 4es essais (dans des distances respectables) à partir de la ligne des 30, ce qui les empêchera de suivre Danault.

Si tu as porté attention au match de jeudi soir, tu sais que ce pari-là est le plus facile du groupe. Andrew Shaw vient de coûter un match à son équipe à cause d’une punition et il a été collé au banc par la suite. Il va nous offrir son meilleur comportement au cours des prochains matchs et je serais très surpris de le voir visiter le banc des punitions du Centre Bell en fin de semaine. De l’autre côté, Tevin Coleman a attrapé 3 passes lors de 4 matchs consécutifs, ce qui nous donne du lousse pour une punition mineure de Shaw.

Un des mes blogueurs américains préférés  a popularisé le dicton « La vie est trop courte pour parier sur l’under » et je suis bien d’accord avec lui pour le Super Bowl. On aura devant nous 2 des meilleures attaques de l’histoire de la ligue. Aussi bien en profiter et espérer qu’ils nous donnent un bon show. Ça risque d’être un peu stressant au début le temps que le stress du Super Bowl se dissipe, mais le tableau indicateur pourrait monter rapidement par la suite et dans ce temps-là, tu veux te trouver du bon côté de l’équation.

On ne le croirait au premier coup d’œil, mais Matt Ryan est assez athlétique. Ça risque d’être utile pour ce pari puisqu’il lancera souvent dans ce match et s’il voit que les Pats offrent une bonne couverture sans trop de pression (ce qui est commun de la part de la Nouvelle-Angleterre), il utilisera ses jambes et nous fera un peu d’argent.

Julian Edelman est un vrai guerrier en séries. Quand Tom Brady est dans le trouble, il dirige souvent le ballon vers le receveur de passes et c’est pour ça qu’Edelman a franchi la barre des 92,5 verges dans 5 de ses 6 derniers matchs de séries. Les seuls qui l’ont limité ont été les Broncos de Denver l’an passé. On se rappelle que c’est une défense qui a donné un Super Bowl à son équipe. Disons que l’unité défensive des Falcons est quelque coches en-dessous de ça et ça devrait permettre à Edelman d’atteindre ce plateau.

Le coach des Falcons, Dan Quinn, est l’ancien coordonnateur défensif des Seahawks de Seattle. Lorsque les Pats ont joué contre ces Hawks au Super Bowl de 2015, Tom Brady a ciblé son porteur de ballon Shane Vereen à 12 reprises. James White pourrait très bien avoir ce rôle contre les Falcons et si c’est le cas, 26 verges devrait être un objectif très facile à atteindre.

Ce sont les deux seuls paris que je te suggère de mettre en combo et c’est parce qu’ils fit très bien ensemble. Comme j’ai dit plus haut, j’ai l’impression que le rythme du match va tellement être élevé que les deux formations ne pourront pas se permettre trop de placements s’ils veulent suivre. Si l’adversaire marque des touchés, tu ne te limiteras pas à des placements et c’est pour ça que j’ai l’impression que les deux botteurs de précision vont avoir une soirée tranquille.

Ce sera le 7e Super Bowl de l’ère Belichick-Brady pour les Patriots. Leurs 4 premiers se sont soldés par 3 points alors que les deux derniers ont eu un écart de 4. Bref, leurs matchs de championnat sont toujours serrés, donc je prends les Falcons en espérant que leur attaque historique soit en mesure de compenser pour leur désavantage au niveau de l’expérience sur la plus grande scène du sport.

Tags: