Nos paris sur la première ronde dans l’Ouest

Embed from Getty Images

Après avoir parlé de la première ronde dans l’Est, c’est le temps de se tourner vers l’Ouest où les séries risquent d’être encore moins serrées à cause de la disparité dans la division Centrale. Il y a quand même des options intéressantes parmi les paris rendus disponibles par Mise-O-Jeu et voici celles du groupe que j’ai choisies.

Ce n’est peut-être pas une grosse cote, mais c’est l’un de mes paris préférés de la première ronde parce que sans Ryan Suter, c’est extrêmement difficile de voir le Wild battre les Jets en première ronde. Les meilleurs éléments des Jets (Wheeler, Scheifele, Laine, Ehlers, etc…) sont ceux qui ont attiré l’attention à l’attaque, mais c’est aussi une équipe qui a une profondeur déconcertante dans cette partie de l’alignement et ce n’est rien d’intéressant pour une équipe qui va utiliser Carson Soucy dans son top quatre et Nick Seeler en compagnie de Nate Prosser sur la troisième paire. Si Prosser est le seul nom que tu reconnais vaguement, c’est normal. Seeler et Soucy ont joué un total de 25 matchs en carrière dans la LNH à eux deux.

La seule vraie chance du Wild dans cette série est de voir Devan Dubnyk jouer le rôle de Jake Allen dans leur série de première ronde de l’an passé pendant que Connor Hellebuyck se plante. C’est toutefois hautement improbable et l’atmosphère folle de Winnipeg risque de rendre le travail du Minnesota pratiquement impossible sur la route. Winnipeg va vouloir en finir le plus vite pour se reposer avant la grosse série qui les attend en deuxième ronde.

Je ne pensais jamais parier sur les Golden Knights pour gagner une ronde lors de leur première saison dans la ligue, mais on en est rendu là. Ce sont deux équipes assez près l’une de l’autre avec les Kings qui ont l’avantage des joueurs de haut niveau (Kopitar, Carter et Doughty) contre les Golden Knights, qui peuvent se vanter d’avoir une meilleur profondeur.

Je penche toutefois vers Vegas pour deux raisons distinctes. Tout d’abord, leur avantage de la glace est l’un des meilleurs de la LNH et je ne m’attends pas à ce que ça change en séries même si les Kings sont basés près de Vegas. L’atmosphère dans l’aréna va être incroyable et ça va pousser les Knights quand ils en auront besoin.

L’autre raison est la vitesse de l’équipe, qui sera trop difficile à suivre pour les Kings. Ces derniers vont se servir de leur expérience pour essayer de sortir tous les trucs possibles pour ralentir Vegas, mais je ne vois pas comment ce sera suffisant. C’est certain que si Vegas continue sa séquence de 0 en 13 sur l’avantage numérique contre Los Angeles qu’ils ont entamé en saison, c’est une autre histoire, mais si l’avantage numérique des Golden Knights connecte un peu, ça en est fait des Kings, qui ne sont plus une dynastie.

C’est le seul match où je me risque un pari sur les matchs parce que je voulais me donner une meilleure cote. Je ne peux pas blâmer Mise-O-Jeu puisque personne ne donne une chance au Colorado dans cette série. C’est difficile de le faire quand les Preds ont gagné les quatre parties entre les deux équipes cette année et qu’ils ont le quatuor parfait pour ralentir la grosse ligne du Colorado avec MacKinnon, Landeskog et Rantanen. J’imagine que ce sera la job de Subban et Ekholm, ce qui va permettre à Josi et Ellis se s’amuser comme des petits fous contre la profondeur plus faible de l’Avalanche.

J’y suis allé avec cinq matchs parce que je crois que MacKinnon et Bernier vont être en mesure de voler un match, probablement le troisième qui sera disputé au Colorado, mais sans Erik Johnson, je ne crois pas aux chances du Colorado de freiner la machine des Prédateurs qui s’enligne pour une série épique au deuxième tour.

C’est la série qui me cause le plus de problèmes puisque c’est la plus serrée du groupe et que c’est probablement celle qui sera le plus affectée par les blessures. John Gibson sera devant le filet des Ducks, mais on peut se demander s’il sera à 100% et ce serait une lourde perte pour Anaheim puisque c’est lui qui leur donne leur meilleure chance de gagner cette série. Il manquera aussi Cam Fowler aux Ducks tandis que plusieurs joueurs des Sharks sont maganés et ça inclus Joe Thornton, qui manquera le début de la série et qui n’a pas joué depuis le 23 janvier à cause d’une blessure au genou.

Dans une série comme celle-là, je ne peux pas nier le fait qu’une partie de ma décision a seulement été de prendre l’équipe avec la plus grosse cote, mais ce n’est pas tout ce qui l’a justifié. L’arrivée d’Evander Kane a vraiment relancé le top six de cette équipe et si jamais Thornton réussit à revenir en forme, leur attaque devient dévastatrice assez rapidement. J’ai aussi beaucoup de questions sur la santé de Getzlaf et Keller, qui sont habituellement la base des succès des Ducks.

C’est la même chose pour la ligne bleue d’Anaheim derrière Hampus Lindholm. Sans manquer de respect à François Beauchemin, il n’a plus d’affaire sur un top quatre dans la LNH. Si les Sharks veulent gagner cette série, ils devront profiter du temps où Lindholm est sur le banc et je crois qu’ils ont l’arsenal pour le faire.

Tags: