Nos paris du jeudi

Embed from Getty Images

Les paris du jeudi est une chronique hebdomadaire dans laquelle je ressors les paris qui me semblent les plus intéressants dans la LNH. Pourquoi le jeudi? Parce que c’est souvent une journée remplie de matchs et que c’est plaisant de faire un peu d’argent avant la fin de semaine. Comme l’an passé, c’est que je vais inclure un lock que je vais jumeler à tous les paris suggérés afin de suivre l’argent que tu aurais fait en pariant 10$ sur chacun de mes choix jumelés au lock. Pourquoi le lock au lieu du match en réglementaire? Parce qu’il y a trop de matchs en prolongation et que tu veux cheerer pendant le trois contre trois. 

Fiche annuelle : 34-25
Profit annuel : 14,21$

Le lock de la semaine

C’est l’une des semaines où le lock a été le plus facile à choisir (en espérant que je ne me jynx pas avec cette déclaration). Les Bulls sont absolument putrides et ils vont jouer à Denver où les Nuggets ont l’un des meilleurs avantages du terrain de la NBA. En plus, Denver est une équipe défensive contre qui il faut travailler pour gagner et disons que ce n’est pas le profil de Chicago cette année. Les Nuggets voudront aussi rebondir après s’être fait démolir par les Warriors lors de leur dernière sortie.

Mes paris

Je parie ces deux matchs séparément, mais je voulais les mettre ensemble puisque c’est le même raisonnement qui justifie ces paris. Dans les deux cas, on a deux équipes fatiguées (c’est un quatrième match en six soirs pour tout le monde et un deuxième en 24 heures pour les Bruins) et dans ce temps-là, les équipes ont tendance à prendre moins de tirs au but, ce qui mène logiquement à moins de buts. Bizarrement, c’est dans le match entre les Islanders et les Devils que je suis le plus confiant et c’est la plus grosse cote de Mise-O-Jeu, mais je ne m’en plaindrai pas.

Les Hawks ne sont pas une machine, mais les Rangers en sont eux aussi à un quatrième match en six soirs et comme on ne parle pas de l’équipe avec la plus grande profondeur dans la LNH, c’est le genre de séquence qui fait mal. Aussi, Lundqvist ne présente pas un si gros avantage derrière cette ligne bleue avec un % d’arrêts de 87,7%. Contre un avantage numérique qui a fait mouche dans 11 de ses 13 derniers matchs, ça pourrait être un gros problème.

Le Lightning aussi en est à une quatrième partie en six soirs. Tampa a une meilleure fiche depuis le temps des fêtes, mais lorsqu’on regarde plus loin dans les chiffres, on se rend compte que les deux formations ont un rendement plutôt similaire. Avec cette cote de Mise-O-Jeu, ça les rend extrêmement attrayant, d’autant plus qu’ils ont gagné 14 de leurs 20 matchs sur la route depuis le début de l’année.

Les Ducks ont perdu leurs 12 derniers matchs, mais ils ont mené pendant huit de ces 12 parties, donc ce n’est pas comme s’ils se faisaient démolir à chaque soir. Ils ont failli mettre fin à leur mauvaise séquence mardi contre Detroit, mais ils ont choké à la toute fin. Contre un Wild qui joue un quatrième match en six soirs et qui envoie Alex Stalock devant le filet, je m’attends à voir les Ducks mettre fin à leur mauvaise séquence et tout le crédit ira à Bob Murray pour ses multiples transactions mineures même s’il ne le mérite pas du tout.

Tags: