Nos paris du jeudi

Embed from Getty Images

Les paris du jeudi est une chronique hebdomadaire dans laquelle je ressors les paris qui me semblent les plus intéressants dans la LNH. Pourquoi le jeudi? Parce que c’est souvent une journée remplie de matchs et que c’est plaisant de faire un peu d’argent avant la fin de semaine. Comme l’an passé, c’est que je vais inclure un lock que je vais jumeler à tous les paris suggérés afin de suivre l’argent que tu aurais fait en pariant 10$ sur chacun de mes choix jumelés au lock. Pourquoi le lock au lieu du match en réglementaire? Parce qu’il y a trop de matchs en prolongation et que tu veux cheerer pendant le trois contre trois. 

Fiche annuelle : 31-24
Profit annuel : 3,30$

Après la pause du temps des fêtes, cette chronique est de retour en force pour essayer de t’aider à payer la facture de la carte de crédit avec l’aide de Mise-O-Jeu. Je suis quand même content d’avoir ramené la chronique dans le profit pour la première moitié de saison malgré la perte d’un lock, qui fait toujours mal. Pendant la pause, j’ai aussi eu la chance de gagner mon pari sur la Finlande au championnat mondial junior, donc j’espère poursuivre dans la même veine.

Le lock de la semaine

Je ne peux pas te dire que j’en connais beaucoup sur ce match de basketball universitaire, mais les opportunités de lock étaient plutôt minces aujourd’hui, donc je me rabat sur une équipe qui a une fiche de 10-3 contre une autre qui n’a pas encore gagné en huit matchs sur la route cette saison. Belmont a aussi gagné huit des 10 derniers matchs entre les deux équipes et Morehead a obtenu ses deux victoires par un total de trois points, donc j’ai espoir que Belmont gagne un cinquième match de suite contre eux.

Mes paris

Ça peut sembler être un pari obscur, mais ça suit une tendance des dernières années dont j’ai commencé à profiter dernièrement. Les Hurricanes sont l’équipe chouchou d’à peu près tous les observateurs de statistiques avancées et c’est ainsi parce qu’ils obtiennent beaucoup de lancers. C’est particulièrement vrai en première période où ils tiraillent le filet adverse. Pour te donner une idée, ils auraient atteint ce total lors de trois de leurs quatre derniers matchs. C’est vrai que Tampa Bay est un bon club et c’est ce qui fait en sorte que cette cote soit aussi haute, mais les Canes trouvent tout le temps le moyen de diriger leurs tirs en première période, donc on va essayer d’en profiter.

On y va avec une autre de mes théories (basées sur les chiffres) alors que les équipes fatiguées ont tendance à marquer moins de buts. C’est un troisième match en quatre soirs pour les deux équipes, qui ont aussi joué quatre fois au cours des six derniers soirs. Ça a de quoi fatiguer les patineurs tandis que les gardiens bénéficient habituellement de plus de repos. Jordan Binnington a moins prouvé sa valeur dans la LNH que Carey Price, mais je lui fais confiance après qu’il ait obtenu un blanchissage lors de son premier départ dans la ligue.

On commence donc finalement les choix plus traditionnels. Cette sélection est certainement risquée considérant qu’on a deux équipes qui vont dans des directions diamétralement opposées, mais j’ai de la difficulté à croire aux succès des Stars, qui se fient beaucoup sur les miracles de leurs gardiens pour le moment. De l’autre côté, Carter Hart va donner une chance à son club de gagner. Ils doivent seulement en profiter et après s’être fait blanchir par Jordan Binnington, je ne peux pas croire qu’ils vont se faire faire le même coup par Anton Khudobin.

Les Islanders sont un autre club qui bénéficie des miracles de leur gardien en Robin Lehner, qui a gagné ses sept derniers matchs. Ça ne peut quand même pas durer et les Rangers pourraient être l’équipe capable de mettre fin à cette situation alors qu’ils avaient marqué cinq fois contre lui lors de son dernier départ contre eux en novembre. Pour les Rangers, Lundqvist connait des moments difficiles, mais il reste Henrik Lundqvist et dans une saison où il ne reste plus beaucoup de motivation aux Rangers, c’est possible que mettre les bâtons dans les roues des Islanders soit suffisant pour les réveiller.

Ce pari en est un purement basé sur le talent en place dans cette partie. Le Wild compte présentement sur une ligne bleue ayant Greg Pateryn dans le top quatre en plus de Nick Seeler et Nate Prosser sur la troisième paire. Ce n’est tout simplement pas suffisant pour contrer une attaque de la trempe des Jets, même en l’absence de Nikolaj Ehlers. L’absence de Matt Dumba va vraiment faire mal au Wild dans ce match-là.

Tags: