Nos paris du jeudi

Embed from Getty Images

Les paris du jeudi est une chronique hebdomadaire dans laquelle je ressors les paris qui me semblent les plus intéressants dans la LNH. Pourquoi le jeudi? Parce que c’est souvent une journée remplie de matchs et que c’est plaisant de faire un peu d’argent avant la fin de semaine. Comme l’an, c’est que je vais inclure un lock que je vais jumeler à tous les paris suggérés afin de suivre l’argent que tu aurais fait en pariant 10$ sur chacun de mes choix jumelés au lock. Pourquoi le lock au lieu du match en réglementaire? Parce qu’il y a trop de matchs en prolongation et que tu veux cheerer pendant le trois contre trois. 

Fiche annuelle : 3-2
Profit annuel : 25,44$

La première semaine nous a permis de bâtir un bon petit coussin grâce à quelques grosses cotes et un peu de chance. On peut seulement espérer que ce soit un signe de ce qui s’en vient cette saison.

Lock de la semaine

Maintenant que le basketball est de retour, ça nous offre une option de plus pour les locks. Bien évidemment, j’aimerais mieux un match entre Golden State et Atlanta, mais cet affrontement est assez inégal pour me donner confiance. En plus, les 76ers ont perdu leur match inaugural contre leur grand rival, Boston, et ils voudront prouver à leurs partisans que ce n’était qu’une erreur de parcours. Chicago est loin de prétendre au titre, donc ils sont l’adversaire parfait pour prouver ça et on va leur faire confiance.

Mes paris

Les Devils n’ont pas encore perdu cette saison grâce à la superbe performance de Keith Kinkaid, qui a un % d’arrêts de plus de 96% jusqu’à maintenant cette année. Lorsqu’on jumelle ça à une moyenne de 4,25 buts par match, on se retrouve avec une formule gagnante. C’est ce qui explique le succès du New Jersey jusqu’à maintenant, mais il ne faut pas penser qu’ils sont si solides que ça non plus. Kinkaid va retomber sur terre éventuellement et ce sera payant pour ceux qui s’opposeront aux Devils sur Mise-O-Jeu. Je crois à l’Avalanche qui marque trois buts et demi par match cette saison et qui n’a perdu qu’une fois en temps réglementaire. Avec une cote du genre, ça vaut la peine.

On voit le même phénomène avec les Leafs qu’avec les Devils. C’est normal considérant le train offensif que représente les Leafs, mais il ne faut pas oublier que c’est aux Penguins que l’on donne une si grosse cote de l’autre côté. Leur unité défensive va souffrir sans Justin Schultz, mais le retour de Matt Murray va leur permettre de beaucoup mieux paraître. C’est le match de la soirée et je pense sincèrement que l’option des Penguins est trop payante pour être ignorée.

Ça passe un peu sous le radar, mais les Flyers connaissent un début de saison absolument atroce en zone défensive. Ils accordent plus de quatre buts par match et seuls les Wings ont vu les cordages de leur filet bouger plus souvent depuis le début de la saison. Au moins, ils sont capables de la mettre dedans aussi et avec le début de saison que connait Sergei Bobrovsky (% d’arrêts de 86%), ils risquent d’en marquer une couple. Jusqu’à nouvel ordre, l’over des Flyers est un pari automatique sur Mise-O-Jeu.

Ce ne sera pas notre plus grosse cote cette saison, mais sans Pettersson, les Canucks n’ont pas le pouvoir offensif pour suivre les Jets. Ce n’est pas le pari le plus excitant, mais c’est notre plus sécuritaire de la soirée, donc je vais le prendre.

Si l’over des Flyers est automatique, l’under des Coyotes l’est tout autant. Depuis le début de la saison, il y a une moyenne de trois buts marqués par match lorsqu’ils sont sur la glace et c’est la plus faible marque de la LNH. Il faut dire qu’il n’ont marqué que trois vrais buts et qu’ils en allouent à peine deux par match. J’aurais pris ce pari peu importe, mais le retour de Corey Crawford devant le filet des Hawks ne fait que solidifier mon choix. Il est certainement leur joueur le plus important et je ne serais pas surpris de le voir prolonger les problèmes offensifs des Coyotes.

Tags: