Christophe Perreault

Nos paris du jeudi

Embed from Getty Images

Les paris du jeudi est une chronique hebdomadaire dans laquelle je ressors les paris qui me semblent les plus intéressants dans la LNH. Pourquoi le jeudi? Parce que c’est souvent une journée remplie de matchs et que c’est plaisant de faire un peu d’argent avant la fin de semaine. La nouveauté de l’année, c’est que je vais inclure un lock que je vais jumeler à tous les paris suggérés afin de suivre l’argent que tu aurais fait en pariant 10$ sur mes choix jumelés au lock. Pourquoi le lock au lieu du match en réglementaire? Parce qu’il y a trop de matchs en prolongation et que tu veux cheerer pendant le trois contre trois. 

Fiche de l’année : 61-50
Perte annuelle : 124,40$

Le lock de la semaine

Les Rockets de Houston m’ont fait peur la semaine dernière avec une prolongation, donc on va y aller avec un autre angle dans la NBA. Au lieu de prendre une équipe dominante, on va en prendre une qui affronte l’une des nombreuses organisations qui essaient de perdre présentement. Les Bulls font partie de ces équipes, donc je vais y aller avec le Heat, qui vient d’aller chercher une grosse victoire contre Cleveland. Chicago a perdu ses six dernières parties et ils n’ont que neuf gains en 37 parties sur la route cette saison.

Mes paris

Les Devils ne sont pas les plus talentueux des deux clubs, mais ils ont présentement la bonne mentalité. Ils font tout ce qu’ils ont à faire pour faire les séries tandis que les Penguins semblent seulement attendre le début des séries pour ouvrir la machine. Ils joueront aussi sans Derick Brassard, ce qui affecte pas mal leur profondeur derrière Crosby et Malkin. Également, je ne pensais jamais écrire ça, mais je pense que je fais plus confiance à Keith Kinkaid que Matt Murray ces temps-ci.

Ce pari-là est un peu fait avec le cœur, donc il faut faire attention. J’ai des paris de début de saison qui me forcent à encourager les Bruins dans ce match, donc aussi bien doubler la mise. Je me dis que le premier trio des Bruins n’est pas arrêtable présentement et que Tuukka Rask est solide alors que Vasilevskiy a avoué être fatigué et ça parait sur la glace. L’aspect santé est en faveur de Tampa avec le retour au jeu de Stamkos, mais Boston s’est rendu jusque-là avec un alignement amoché et ça ne devrait pas trop les ralentir grâce à un gars comme Donato qui s’occupe de la profondeur à l’attaque de l’équipe présentement.

Les Panthers sont dans le spot que je déteste habituellement le plus. Ils jouent un deuxième match en deux soirs sur la route, mais c’est contre les Sénateurs, qui ont plus ou moins jeté la serviette et ça vient après une défaite qu’ils ne pouvaient pas se permettre. S’ils perdent ce match-là aussi, ils sont plus ou moins éliminés et contre un club qui a perdu six matchs en ligne, c’est un pari qui m’intéresse.

J’aurais vraiment aimé mieux compter sur Antti Raanta, mais c’est le prix à payer avec une cote du genre. Les Coyotes ont gagné 15 de leurs 24 derniers matchs (15-7-2), ce qui fait en sorte que leur position au classement ment quelque peu. Ça crée une bonne opportunité de pari et ils ont tellement fait mal à cette chronique en début de saison que je me dis qu’ils me doivent bien ça. Je ne les aurais pas pris sans Raanta, mais Los Angeles y va avec Jack Campbell et ça m’a convaincu de prendre une chance.

Tags: