Christophe Perreault

Nos paris du jeudi

Embed from Getty Images

Les paris du jeudi est une chronique hebdomadaire dans laquelle je ressors les paris qui me semblent les plus intéressants dans la LNH. Pourquoi le jeudi? Parce que c’est souvent une journée remplie de matchs et que c’est plaisant de faire un peu d’argent avant la fin de semaine. La nouveauté de l’année, c’est que je vais inclure un lock que je vais jumeler à tous les paris suggérés afin de suivre l’argent que tu aurais fait en pariant 10$ sur mes choix jumelés au lock. Pourquoi le lock au lieu du match en réglementaire? Parce qu’il y a trop de matchs en prolongation et que tu veux cheerer pendant le trois contre trois. 

Fiche de l’année : 29-35
Perte annuelle : 199,58$

Ce n’est pas nécessairement la journée la plus remplie dans le calendrier de la LNH, mais contrairement aux joueurs de la ligue, je ne peux pas prendre une semaine de congé si je veux remonter le déficit creusé par les locks du basketball plus tôt dans la saison.

Lock de la semaine

On y va sur la route et c’est un sorte de thème pour cette chronique alors que tous mes choix y sont. C’est toujours risqué, mais quand la cote vaut le coût, c’est ce qu’il faut faire. Dans ce cas-ci, l’écart entre les deux équipes est tellement grand que si St. Mary’s était à la maison, le pari ne serait pas disponible. Ces derniers sont sur une séquence de dix victoires consécutives, donc on espère que ça se poursuivra ce soir.

Mes paris

Les Capitals ont aussi une séquence de dix gains consécutifs, celle-là à la maison, donc ce n’est pas le pari le plus emballant, surtout avec les problème de Scott Darling sur la route. Ceci étant dit, Braden Holtby est humain lui aussi depuis le congé des fêtes (% d’arrêts de 91%) et contre des Canes qui devraient maintenir l’avantage au niveau des lancers, ça nous donne une recette pour une surprise.

Les Sabres sont en déroute alors que les Jackets sont l’une des meilleures équipes dans l’Est sans trop attirer d’attention. Linus Ullmark est un espoir intéressant devant le filet, mais face à Sergei Bobrovsky, qui a un % d’arrêts de 94,8% en janvier, il n’est pas de calibre et ça suit le reste des alignements. C’est également un cinquième match en huit soirs pour Buffalo et ce n’est pas facile sur les jambes des joueurs qui forment un club dont la profondeur n’est pas incroyable.

Je comprends que Tampa Bay est une équipe difficile à affronter et c’est ce qui gonfle la cote des Flames, mais ces derniers sont sur une séquence de quatre victoires consécutives grâce à Mike Smith et son % d’arrêts de 93,1% depuis la pause du temps des fêtes. De son côté, Vasilevskiy a accordé 10 buts dans ses deux dernières sorties. Il commence probablement à être fatigué alors que Tampa jouera un 9e match en 15 soirées. Je n’ai donc aucun problème à prendre une chance sur des Flames en feu contre un Lightning fatigué.

Tags: