Nos paris du jeudi

La chronique des paris du jeudi revient cette année avec un petit changement. Je vais donner mes choix en temps réglementaire. Ça va faire mal à ma fiche, mais ça va me permettre de calculer le profit (ou la perte) que tu aurais pu faire en suivant mes choix avec le plus petit pari possible sur Mise-O-Jeu (2$). Je trouve que ça donne une meilleure idée de mes performances et ça met en contexte l’argent qui peut être gagné (ou perdu) de cette façon.

Fiche de la chronique : 44-65
Perte de la chronique : 16,40$

C’est une petite soirée dans la LNH pour un jeudi (seulement 6 matchs). Comme je prends habituellement cette journée pour son abondance de matchs, j’ai décidé de parier sur tous ceux qui seront présentés ce soir. Est-ce que c’est une bonne idée? Probablement pas, mais ce n’est pas comme si j’avais une formule gagnante à laquelle je devais faire extrêmement attention dans cette chronique. Comme d’habitude, si tu veux des paris où je suis pas mal plus confiant, vas lire ceux de la date limite (ici et ici).

Le Lightning est en feu, ayant obtenu au moins un point au classement lors de leurs 7 derniers matchs (5-0-2). Le fait que Ben Bishop ait gagné ses 5 derniers départs aide certainement cette séquence alors que Brian Elliott n’a même pas un % d’arrêts de 90% sur la route cette saison, ce qui donne un autre avantage à la troupe de Jon Cooper. La possible absence de Jonathan Drouin à cause d’un virus n’est pas idéale, mais je fais quand même confiance à Tampa Bay.

Ce pari est surtout sur le fait que le marché semble encore sous-évaluer la différence entre Julien et Therrien derrière un banc de la LNH. La défaite au retour de la pause a ralenti les ardeurs des fans, mais Julien est encore l’un des meilleurs au monde à sa profession et les gars vont vouloir célébrer son 1000e match dans la ligue avec une victoire. C’est sans parler de la fiche très moyenne des Islanders sur la route cette saison (8-13-4).

C’est un affrontement parfait pour moi puisque les Rangers sont l’unes des formations les plus sur-évalués tandis que les Leafs se retrouvent à l’autre bout de ce spectre. On le voit rapidement en regardant le Fenwick ajusté au score de leurs 20 derniers matchs (les Leafs sont 10es alors que New York vient au 21e échelon). Henrik Lundqvist aide New York, mais il ne peut pas tout faire et l’attaque des Leafs pourrait être trop imposante pour lui ce soir.

Je mets ces deux paris-là ensemble parce que la justification est la même. Il y a trop de parité dans la LNH pour justifier ces cotes. L’Avalanche et les Coyotes ne sont pas bons, mais ils sont encore des professionnels, ce qui veut dire qu’ils peuvent battre n’importe qui un soir donné. En plus, ils jouent mieux ces temps-ci (5-4-1 pour les Yotes et 3-6-1 pour le Colorado). Ma psychologie à 5 cents me dit que c’est parce que les gars se forcent devant les recruteurs pour se sortir du trou à la date limite. Ce ne sont pas les paris les plus plaisants à regarder, mais le Canadien joue ce soir…

Des fois, quand tu paries, tu dois garder ça simple. Quand la meilleure équipe est à la maison et qu’elle affronte un club fatigué qui utilise son gardien substitut (qui connait une mauvaise saison), tu paries dessus.

Tags: